Nouvelle noyade dans la base de Cergy cette nuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Audin
© IP3 PRESS/MAXPPP

Un jeune homme de 18 ans s'est noyé dans la nuit de jeudi à vendredi dans une zone non surveillée de la base de Cergy. C'est la deuxième noyade cette semaine dans cette base de loisir située dans le Val-d'Oise. 

Jeudi soir, vers 22h, des jeunes se sont introduits dans l’enceinte de la base de loisir et se sont dirigés vers l’étang où ils dérobent un pédalo avec lequel ils se dirigent vers un ilot où ils accostent pour finir la soirée.

"Au bénéfice du vent , le pédalo s'est éloigné de la berge, un jeune qui savait très peu nager a décidé de plonger pour le ramener. Emporté à son tour par les eaux, il n'a pas pu rejoindre la berge. Les jeunes qui l'accompagnaient n'ont pas pu le secourir". selon le responsable du lieu Nicolas Cook.

Ses amis ne sachant pas nager, c’est un passant qui a sauté et a sorti de l’eau la victime qui était inconsciente. Les secours n’ont rien pu faire pour le jeune homme trop longtemps immergé n'a pas pu être sauvé. 

Le responsable du lieu rappelle que la pratique en eau libre comporte des risques et demandent aux usagers de la base d'être extrêment prudents.

"Les zones surveillées sont identifiées, il ne faut pas s'en éloigner." rapelle Nicolas Cook.

La base de loisir couvre 250 hectares de surface avec 150 hectares de plan d'eau. Dix maîtres nageurs assurent la surveillance de la zone de baignade, tandis que treize agents de sécurité et quatre agents de prévention ont pour mission de faire le tour du site.

Avec le plan canicule 2, les moyens humains supplémentaires seront mis en place ce samedi 29 et dimanche 30 juin 2019.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.