Un réseau de cars dans le Val-d'Oise paralysé par une grève des conducteurs

Depuis ce lundi matin, une grande majorité des conducteurs de cars de l'entreprise Lacroix dans le Val Parisis a cessé le travail. Les conducteurs grévistes réclament une hausse de leur salaire. Le réseau de transports dans l'agglomération du Val Parisis, est fortement impacté par ce mouvement social qui pourrait durer.

Les usagers des transports en commun de la communauté d'agglomération du Val Parisis au nord-ouest de Paris, vont devoir s'armer de patience ce lundi. Le réseau de cars géré par l'entreprise Lacroix dont le siège est à Beauchamp, est fortement perturbé par une grève des conducteurs. 21 lignes de bus devraient être totalement interrompues ainsi que 8 lignes scolaires. L'entreprise annonce le mouvement social sur son site internet et met à la disposition des usagers toutes les informations sur l'état du trafic.

Le groupe Lacroix dans le Val-d’Oise gère une quarantaine de lignes et dessert de nombreuses communes comme Herblay, Montigny, Beauchamp, Taverny, Bessancourt Sannois, Saint-Leu, Franconville, La Frette, Cormeilles, Sartrouville, Saint-Ouen-l'Aumône, Bouffemont et Ermont.

Revalorisations salariales

À l’origine de ce mouvement social, le mécontentement des conducteurs qui réclament une hausse de leur rémunération à l'occasion des négociations annuelles obligatoires. Fermement décidé à faire aboutir les revendications des personnels grévistes, le syndicat CGT envisage une grève qui pourrait durer trois jours, voire plus.

Le mouvement social pourrait se répéter pendant les mois suivants jusqu'en juillet, lors des JO de Paris 2024.