Val-d'Oise : les opposants à la "méga-bassine" de Banthelu manifestent

Des riverains et des associations de défense de l’environnement se sont rassemblés ce samedi dans la commune de Banthelu, dans le Vexin, pour protester contre un projet de "méga-bassine". Ils appellent à "aller vers une agriculture respectueuse de l'environnement".

Ils disent non à la première "méga-bassine" francilienne. Des associations, des élus et des habitants ont manifesté ce samedi après-midi à Banthelu (Val-d’Oise), pour s’opposer à la construction de cette immense retenue de plus de 25 000 m3 d’eau. Une réunion publique a eu lieu dans la commune avant une marche vers la bassine, située à une centaine de mètres du village, qui a réuni entre 250 à 300 personnes.

Les opposants demandent à ce que le trou réalisé cet été pour puiser l’eau dans la nappe souterraine, qui n’est pas encore raccordé à ce stade, soit rebouché. Ils réclament "la remise en l’état du site" et "la réunion du Comité ressource en eau du Val-d’Oise pour traiter de l’usage de l’eau, de sa qualité et sa quantité entre tous les usagers de la ressource".

Dans un communiqué, France Nature Environnement (FNE) Île-de-France dénonce une construction "illégale", réalisée "sans permis de construire" : "La bassine de Banthelu a été aménagée en toute discrétion au mois d'août 2022, sans aucune autorisation d'urbanisme, sur une zone agricole protégée de la commune, c'est à dire sur une zone non-constructible. L'ouvrage est donc manifestement illégal et ne pourra pas faire l'objet d'une régularisation par l'Administration ou le juge."

"La préfecture laisse faire"

Bernard Loup, président de Val-d’Oise Environnement, dénonce la position de la préfecture du département. "C’est la première bassine signalée en Île-de-France mais, derrière, les demandes de la profession agricole pour lancer des forages dans le Vexin se multiplient", explique-t-il.

"Et la préfecture ne s’y oppose pas, alors que la ressource en eau se fait rare, en quantité et en qualité, avec des périodes de sécheresse qui se succèdent, alerte-t-il. La préfecture laisse faire." Bernard Loup appelle par ailleurs à "faire évoluer les pratiques vers une agriculture non polluante et respectueuse de l’environnement".

Cette manifestation fait suite à un recours déposé en décembre dernier devant le tribunal administratif de Cergy par des habitants de Banthelu et les associations Val-d’Oise Environnement, FNE Île-de-France, les Amis de la Terre-Val-d’Oise et la Confédération Paysanne. Une action qui s’oppose à l’autorisation délivrée par la préfecture pour réaliser le forage.