• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Val-d'Oise : des jeunes se lancent le défi de nettoyer eux-mêmes leur quartier à Garges-lès-Gonesse

Le but du « Garges clean challenge » : sensibiliser à la gestion des déchets et à l’écologie (illustration). / © GUILLERMO LEGARIA / AFP
Le but du « Garges clean challenge » : sensibiliser à la gestion des déchets et à l’écologie (illustration). / © GUILLERMO LEGARIA / AFP

Dans la commune du Val-d'Oise, une association et des dizaines de jeunes ont lancé le « Garges clean challenge ». L'idée est de s’organiser pour nettoyer soi-même ses rues et lancer le défi à d’autres quartiers, pour se sensibiliser à l’écologie.

Par France 3 Paris IDF

Tout est parti des réseaux sociaux : à Garges-lès-Gonesse, Espoir et création – une association dont le but est d'après son site « de placer l’art et la décoration au centre de la cité » - vient de lancer le « Garges clean challenge ». Le principe, qui suit le concept des défis populaires sur internet comme le « Ice Bucket challenge » ou le « Mannequin challenge » (avec un fond bien entendu beaucoup plus sérieux que ce dernier) : nettoyer les rues de son quartier, avant de nominer d’autres pour les inviter à propager l’action.

Ramassage des bouteilles, mégots, détritus en tout genre… Le projet est surtout centré sur le respect de l’environnement, comme on peut le lire sur la page Facebook de l’association : « Nous sommes fiers de véhiculer une image positive de notre jeunesse. Nous croyons en eux, il suffit de leur donner l'opportunité de se dépasser et de s'impliquer dans leur environnement. »

« A nous de reprendre en main nos quartiers »

La viralité du défi semble prendre : des jeunes d’Argenteuil et Stains ont notamment suivi le challenge, armés de sacs-poubelles, de pinces et de gants.

« Nous respectons et saluons les agents qui se donnent un mal fou pour nettoyer nos quartiers mais nous estimons que ce n'est pas à eux de nettoyer au quotidien les déchets des autres, explique par ailleurs l’association. A nous (jeunes et moins jeunes) de reprendre en main nos quartiers et de transmettre des valeurs telles que le respect de son environnement et de la terre qui nous héberge. »
 

Sur le même sujet

18 suicides chez les forces de l’ordre depuis le début de l’année en Île-de-France

Les + Lus