Attentat raté de Villejuif en 2015 : le renvoi aux assises requis pour le principal suspect et neuf autres protagonistes

Des policiers aux abords du périmètre de sécurité déployé, le 20 mars 2016, lors d’une reconstitution du meurtre d’Aurélie Chatelain. / © DOMINIQUE FAGET / AFP
Des policiers aux abords du périmètre de sécurité déployé, le 20 mars 2016, lors d’une reconstitution du meurtre d’Aurélie Chatelain. / © DOMINIQUE FAGET / AFP

Le parquet national antiterroriste a requis un procès aux assises pour Sid Ahmed Ghlam, soupçonné d'avoir tué une jeune professeure de fitness et voulu attaquer une église à Villejuif. Les faits remontent à avril 2015.

Par France 3 Paris IDF / AFP.

Le drame s’était déroulé trois mois après les attentats de janvier 2015. On apprend ce vendredi qu’un renvoi aux assises a été requis pour Sid Ahmed Ghlam, le principal suspect dans l’affaire de l’attaque avortée de Villejuif.
L’homme, un étudiant algérien âgé de 23 ans à l’époque des faits et par ailleurs fiché S pour radicalisation, est soupçonné d'avoir voulu commettre un attentat dans une église et d'avoir tué une jeune professeure de fitness : Aurélie Châtelain. Il aurait, selon l’accusation, renoncé à son projet d’attaque et appelé les secours, après s’être tiré par accident une balle dans la jambe suite au meurtre de la jeune femme, croisée sur le parking où il préparait son assaut.

Deux protagonistes présumés morts en zone irako-syrienne

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a par ailleurs réclamé le renvoi aux assises de neuf autres protagonistes, impliqués dans le dossier d’après le ministère public. Deux d’entre eux sont présumés morts en zone irako-syrienne.
Les juges d'instruction doivent désormais rendre leur décision sur la tenue de ce procès, et la décision devrait tomber dans les prochaines semaines. Pour ce qui est du fond de l’affaire, reste notamment une question en suspens : l’attaque ratée s'inscrivait-elle dans un vaste plan d'actions en Europe du groupe Etat islamique (EI), avant l’attentat du Thalys en août 2015 et les raids meurtriers du 13-Novembre ? Le procès, en tout cas, devrait avoir lieu en 2020 ou 2021.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Deux paysagistes proposent une tombe-jardin plus écologique et moins chère

Les + Lus