• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Les collèges du Val-de-Marne font peau neuve

En novembre 2017, les parents d'élèves du collège Saint-Exupéry de Vincennes se rassemblaient pour protester contre une pollution au solvant dans l'établissement. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
En novembre 2017, les parents d'élèves du collège Saint-Exupéry de Vincennes se rassemblaient pour protester contre une pollution au solvant dans l'établissement. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

A Vitry, les habitants vont avoir un nouveau collège. Car le département (qui gère ces établissements) du Val-de-Marne prépare une poussée démographique dans la ville. A Vincennes, les élèves du collège Saint-Exupéry vont faire leur rentrée dans un édifice provisoire.

Par Tania Watine avec MT

Le département du Val-de-Marne investit 24 millions d'euros pour construire un nouveau collège à Vitry-sur-Seine. "Il y aura environ 25 salles de classes", précise Clémence Toty-Péroche, employée au service collège du Val de Marne.

Les travaux ont commencé l'hiver dernier sur l'ancienne zone industrielle entre la Seine et la gare. "Il y a une poussée démographique sur la ville de Vitry et ici, on est sur une zone qui va être requalifiée où il va y avoir beaucoup de logements qui vont être construits. Il va donc falloir accueillir les enfants qui vont être accueillis à terme", explique Clémence Toty-Péroche.
 

Un collège provisoire à Vincennes

8 kilomètres plus loin à Vincennes, les ouvriers font les finitions du collège provisoire Saint-Exupéry. Un exploit car il a été construit en 9 mois. En novembre dernier, on a découvert une pollution au solvant dans l'ancien collège ce qui a entraîné sa fermeture.

Les élèves qui avaient manifesté leur inquiétude ont dû aller dans un autre établissement. Lundi, ils feront leur rentrée dans les locaux provisoires qui ont coûté 12 millions d'euros. Le Val-de-Marne a payé car les collèges dépendent des départements.
 

S'adapter aux évolutions

"On gère 104 collèges, c'est très important. Chaque été, malgré les délais très courts, on fait des travaux dans les deux-tiers des collèges pratiquement. Parfois ce sont des opérations très lourdes", indique Christian Favier, président du Conseil départemental du Val-de-Marne.

Des travaux qui s'adaptent aux évolutions comme l'arrivée de vidéoprojecteurs pour tableau numérique ou des bureaux inclinables pour élèves à mobilité réduite. Mais ce qui ne change pas, ce sont les piles de carnets de liaisons qui attendent leur propriétaire dès lundi.
 

Sur le même sujet

Suspendus, fixés sur un poteau... Installation des avions au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

Les + Lus