Coronavirus – Helmut Fritz revisite son tube “Ça m'énerve” en l'honneur des soignants et fait le buzz

Helmut Fritz a réinterprété son titre "Ça m'énerve" pour remercier les personnels soignants. / © P. Muller
Helmut Fritz a réinterprété son titre "Ça m'énerve" pour remercier les personnels soignants. / © P. Muller

Avec près de 2 millions de vue sur les réseaux sociaux, Helmut Fritz cartonne à nouveau livrant une nouvelle interprétation de son succès "Ça m'énerve" qu'il dédie aux soignants pour les soutenir en pleine crise du coronavirus.

Par MT

Helmut Fritz ne s'attendait pas à un tel succès quand il a publié le 24 mars dernier une nouvelle version de son ancien tube "Ça m'énerve". L'artiste a réinterprété son tube de 2009 en détournant les paroles en les actualisant au contexte du moment : le coronavirus et le confinement.

Il a accompagné sa vidéo d'un message "à l'ensemble du personnel médical, à celles et ceux qui risquent leurs vies chaque jour pour en sauver d'autres".

"J'avais envie d'adresser un message au personnel soignant. Je trouve qu'il faut en avoir dans le pantalon pour aller au contact des malades, il faut être courageux pour s'occuper de gens qui potentiellement peuvent vous envoyer dans l'au-delà", explique-t-il ainsi.

Helmut Fritz, Éric Greff de son vrai nom, choisi la dérision : "Je ne savais pas comment leur signifier, le ton humoristique me correspondait plus, pas comme Calogero".
 

Remerciements du personnel soignant

Plus que ce succès éphémère, ce qui le touche réellement "ce sont les commentaires des personnels soignants qui disent l'avoir chanté ou montré", affirme-t-il. Car les remerciements en tout genre pleuvent à la suite de la diffusion de la vidéo.

Mais il relativise ce succès : "Je pense que le buzz est aussi dû au fait que tout le monde soit à la maison. Si on était dans une activité normale, je ne pense pas que cela aurait eu cet impact".
 

"J'ai un parcours très atypique"

Éric Greff vit désormais dans le Val-de-Marne. Il s'était fait oublier des médias ces dernières années. Rendu célèbre avec ce tube, pas moins de 700.000 exemplaires ont été vendus à l'époque, il ne réitère pas l'exercice.

"J'ai un parcours très atypique. Je suis né avec un tube, j'ai ensuite disparu pour écrire pour d'autres artistes comme Magic System. J'assume chaque partie de mon parcours".

Sans amertume ni regrets, on pourrait le voir à nouveau dans un ancien ou un nouveau personnage dans le futur. "Je n'ai aucun problème à réendosser un rôle. Je ne suis pas contraint de revenir à un succès passé. A l'avenir, je pourrai redevenir Helmut Fritz, ou Geronimo."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus