• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Projet de centre de traitement des déchets d'Ivry : peu de participants à la consultation citoyenne

Le projet de reconstruction du centre de traitement des déchets reste au centre des débats. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le projet de reconstruction du centre de traitement des déchets reste au centre des débats. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Le collectif 3R opposé au projet de reconstruction du centre de traitement des déchets appelait à voter les habitants d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) samedi 29 juin. La consultation n’a pas soulevé les foules, mais les citoyens qui se sont déplacés ont voté à plus de 90% contre le projet.
 

Par Mathilde Brugniere

570 personnes sont allées voter samedi 29 juin pour répondre à la question « POUR ou CONTRE le projet actuel de reconstruction du centre de traitements des déchets du SYCTOM, Ivry Paris-XIII ? ». Résultat : 519 votes contre, 50 pour et 1 nul.
La consultation citoyenne n’a attiré que peu de personnes, puisque la commune du Val-de-Marne compte près de 30 000 inscrits sur les listes électorales.

Pour Anne Connan, co-présidente du collectif 3R (pour « réduire, recycler, réutiliser ») qui organisait la consultation, ce résultat n’est pas surprenant : « L’organisation du vote a été compliquée, puisqu’on a dû s’en occuper seulement quelques jours avant ».
 

La mairie déchargée de la consultation quelques jours avant le vote

Le tribunal administratif a en effet validé mardi 25 juin le recours de la préfecture du Val-de-Marne contre l’organisation d’une consultation citoyenne par la municipalité d’Ivry-sur-Seine. Les raisons de cette demande : le projet ne relève pas des compétences communales (d’autres communes sont concernées), et des consultations ont déjà eu lieu par le passé.
La municipalité a donc décidé de maintenir la consultation en déléguant l’organisation au collectif 3R, vent debout contre le projet de centre de traitement des déchets depuis plusieurs années.

Les votes en ligne ont toutefois été annulés.
 

Peu de participants

Pour Anne Connan, la faible participation à la consultation s’explique aisément : « La canicule a empêché les gens de se déplacer d’une part, et d’autre part beaucoup sont déjà partis en vacances ».

En outre, la question posée était selon elle problématique, car « porteuse d’une double ambiguïté ».

« Déjà, le projet concerne deux usines (ndlr : une usine d'incinération et une usine de valorisation organique), et la question ne les distinguait pas. Ensuite, il y a le mot « actuel » qui laisse en suspens la possibilité d’un autre projet. Des citoyens qui se sont déplacés ont finalement choisi de ne pas voter, ils nous ont dit qu’ils reviendraient quand il y aura une question claire sur la deuxième usine. »
 

La mobilisation continue

Le collectif l’assure, il va continuer à se mobiliser.

« C’est un résultat significatif : 90% des votants sont vraiment contre le projet dans son intégralité, soutient Anne Connan. On espère que le vote va avoir une influence sur le déroulement du projet et que le SYCTOM va prendre en considération l’avis des habitants. »

Le collectif a déjà déposé deux recours juridiques contre le projet avec l'association Zero Waste.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jacques Chirac et les agriculteurs

Les + Lus