Val-de-Marne : après deux mois de grève toujours aucun dialogue entre les travailleurs sans-papiers et Chronopost

Les travailleurs sans-papiers employés par Chronopost réclament leur régularisation. / © Isabelle Audin
Les travailleurs sans-papiers employés par Chronopost réclament leur régularisation. / © Isabelle Audin

Depuis le 11 juin, environ 80 sans-papiers travaillant ou ayant travaillé pour Chronopost campent devant l’agence d’Alfortville. Ils réclament leur régularisation et leur titularisation. 

Par France 3 Paris IDF

Depuis près de deux mois, ils campent devant l’agence Chronopost d’Alfortville. Les 80 salariés ou ex-salariés sans-papiers de Chronopost réclament à leur employeur, filiale de la Poste, leur régularisation et leur titularisation. Employés par des sous-traitants, ils empruntent des alias pour travailler. Les syndicats SUD-PTT et Solidaires l'assurent au Parisien : " les sans-papiers sont maintenus volontairement dans une situation précaire ".
Une quarantaine de tentes ont été installées le long de la route, devant le bâtiment Chronopost d'Alfortville. / © Isabelle Audin
Une quarantaine de tentes ont été installées le long de la route, devant le bâtiment Chronopost d'Alfortville. / © Isabelle Audin
Une quarantaine de tentes ont été dressées le long de la route départementale. Des sanisettes, récemment installées pour l’occasion par la mairie d’Alfortville, ont été installées par la commune. Si la solidarité s’organise autour du groupe de sans-papiers, la communication avec la Poste reste quant à elle impossible. Contactée par France 3, la direction n'a pour l'heure pas donnée suite à nos sollicitations. 
Le 9 juillet dernier, le député du secteur Luc Carvounas a dénoncé le "traitement inhumain" infligé aux travailleurs sans-papiers. Selon les informations de France Bleu Paris, il a demandé au gouvernement une enquête et des "autorisations temporaires de travail" pour les grévistes. Des élus FI, PS ou NPA suivent également ce dossier.
Une nouvelle mobilisation est prévue à la rentrée. En attendant, les travailleurs sans-papiers souhaitent maintenir le piquet de grève durant tout le mois d'août. 

Le reportage de France 3 Paris : 
piquet de grève Alfortville
Les travailleurs sans-papiers de Chronopost sont en grève depuis le 11 juin.  - France 3 Paris - Île-de-France - Elise Ferret - Isabelle Audin

Sur le même sujet

Les + Lus