Val-de-Marne – Deux salariés d'un hôpital privé interpellés pour avoir voulu vendre des respirateurs sur internet

Le coronavirus s'attaque notamment aux poumons. (Illustration) / © MAXPPP
Le coronavirus s'attaque notamment aux poumons. (Illustration) / © MAXPPP

Deux salariés de l'hôpital privé Paul d'Égine à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), ont été interpellés jeudi 27 mars. Ils sont soupçonnés d'avoir voulu revendre des respirateurs sur internet, en pleine crise du coronavirus.

Par MT

Trafic d'un nouveau genre en cette période de pandémie du coronavirus qui touche particulièrement l'Île-de-France. Deux salariés de l'hôpital privé Paul d'Égine à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) ont été interpellés et placés en garde à vue jeudi 27 mars pour recel de vol en réunion selon une information de franceinfo.

Ils sont soupçonnés d'avoir voulu revendre des respirateurs qui appartenaient à cet établissement de santé.
C'est le fabricant de ces engins qui a alerté la police. L'un de ses employés a repéré une annonce qui vendait l'un de ses modèles au prix de 450 euros sur le site Le Bon Coin.

"L'Elisée 250 est un ventilateur à turbine dédié aux services d'urgence et soins intensifs, et parfaitement adapté aux déplacements intra et extra-hospitaliers des patients. Léger, compact, fiable et convivial, il offre le même niveau de performance qu'un appareil de réanimation", pouvait-on lire sur l'annonce rapporte franceinfo.
 

Un autre respirateur trouvé

L'homme a été interpellé devant l'hôpital alors qu'il s'apprêtait à effectuer la transaction. Il est ingénieur biomédical et âgé de 29 ans. Ce ne serait pas la première fois qu'il vend ce type de matériel. Un autre respirateur a été en effet trouvé dans son casier.

La deuxième personne interpellée est aussi employée par l'hôpital. Il est soupçonné de complicité pour avoir été guetteur lors de la transaction qui a échouée.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus