Coronavirus – Décès d’une adolescente de 16 ans : “Les formes sévères chez les jeunes sont extrêmement rares”

Le dernier bilan au niveau national fait état de 1 696 morts enregistrés à l'hôpital depuis le début de l'épidémie fin janvier (illustration). / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Le dernier bilan au niveau national fait état de 1 696 morts enregistrés à l'hôpital depuis le début de l'épidémie fin janvier (illustration). / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Alors que la "vague" de l’épidémie est en train de s’abattre sur l’Île-de-France, une adolescente âgée de 16 ans atteinte par le virus est morte en région parisienne, a annoncé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon jeudi soir.

Par France 3 PIDF / AFP

"Triste, très triste" nouvelle : le Pr Jérôme Salomon a annoncé jeudi soir qu’une adolescente infectée par le Covid-19 est morte en Île-de-France. Pour le directeur général de la Santé, l'information concernant cette patiente âgée de 16 ans est "importante, puisque les formes sévères chez les sujets jeunes sont extrêmement rares".

"Elles surviennent de temps en temps pour des raisons multiples, a souligné Jérôme Salomon. On le voit notamment dans certaines infections virales (avec) des formes extrêmement sévères exceptionnelles."

"On n'aura jamais de réponse, c'est invivable"

Il s’agit de la plus jeune française à avoir succombé des suites du virus. "On n'aura jamais de réponse, c'est invivable", confie sa mère, Sabine, racontant son épreuve après des tests d'abord négatifs au Covid-19, puis un test positif. D'après les proches de l'adolescente, cette dernière n'avait aucun problème de santé particulier.

D’abord hospitalisée Longjumeau (Essonne), Julie A. – l’adolescente de 16 ans – avait été transférée à l'hôpital Necker à Paris. Elle est morte dans la nuit de mardi à mercredi. Appelée en pleine nuit par l'hôpital, ajoute Sabine, "j'ai paniqué, il y a des mots qui vous font comprendre", dit-elle en évoquant les derniers instants de sa fille.

8 762 cas en Île-de-France

Avec 365 décès supplémentaires en 24 heures en France, l'épidémie de coronarivus continue de s'aggraver et de se répandre rapidement, portant le dernier bilan à 1 696 morts enregistrés à l'hôpital depuis le début de l'épidémie fin janvier. Au niveau national toujours, on compte désormais 29 155 cas de contamination depuis le début de l’épidémie.

Alors que la "vague" est en train de s'abattre sur l'Île-de-France, le bilan en région parisienne est désormais de 8 762 cas en région parisienne, dont 1 102 nouveaux cas annoncés jeudi soir. Avec 88 décès supplémentaires, le nombre total de morts en région parisienne est désormais porté à 483 victimes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus