Violence sur les terrains de football, les arbitres du Val-de-Marne disent stop

Pour protester contre les agressions qui se multiplient et la violence dont ils sont victimes, les arbitres du Val-de-Marne vont boycotter la fin de saison.

C'est une décision forte qui vient d'être prise. Après trois agressions lors des matchs des week-ends de mai, le comité directeur du district et la commission départementale d'arbitrage du Val-de-Marne (Cda) ont décidé de ne plus désigner d'arbitres jusqu'à la fin de la saison.

"Depuis un mois et demi, nous avons des agressions physiques que l'on ne peut pas tolérer sur un terrain de foot", explique Denis Turck, président du district de football du Val-de-Marne. "Le district du Val-de-Marne a pris la décision de supprimer la présence d'arbitres officiels sur les deux derniers matchs" précise-t-il.

Selon une information du journal L'Equipe, les arbitres seront absents de tous les terrains, dans toutes les catégories d'âge, sauf pour les Division 1 (une trentaine de matches sur plus de 500 prévus normalement). Pour les deux journées de championnats restantes, les matchs seront arbitrés par des bénévoles des équipes disputant les rencontres.

Suite à cette décision adoptée samedi matin par le comité directeur du district du Val-de-Marne, L'UNAF, l'Union nationale des arbitres du Val-de-Marne, se félicite. "Il fallait une réponse à la hauteur de notre ras-le-bol et nous pouvons être satisfaits de cette avancée significative", est-il indiqué, dans leur communiqué.

Cette saison, de nombreux incidents ont eu lieu sur les terrains de foot. Fin mars, un arbitre a été agressé à l'issue de la rencontre entre Melun et Bagneux Nemours, en deuxième division de district de Seine-et-Marne.