Violences scolaires : une élève de CM2 blesse son camarade au cutter

Lundi 5 juin, une élève de CM2 a blessé un camarade au cutter. Les faits se sont produits durant la récréation du matin dans une école élémentaire de Créteil. Une enquête a été ouverte, sous la direction du parquet du Val-de-Marne.

Dans la matinée du 5 juin, un enfant de 10 ans a été blessé par une de ses camarades. L’élève de CM2 s’en est pris à l’élève, au cours de la récréation, dans une école élémentaire de Créteil (Val-de-Marne).

Le parquet de Créteil précise que "la victime a été transportée à l’hôpital de Créteil et présente deux plaies au niveau du dos. Son pronostic vital n’est pas engagé".

Les premiers éléments de l’enquête indiquent que l’agresseur est une fillette de 11 ans. Elle se serait rendue à l’école avec un cutter. "Sans rien enlever à la gravité des faits, il s'agit d'un mini-cutter de trois centimètres", a précisé l'académie de Créteil.

Pas de harcèlement selon les premières constatations

Les premiers éléments recueillis par les policiers laissaient penser que l'incident avait pu se produire sur fond de brimades et moqueries à l'école. "À l'heure actuelle, aucun élément ne permet de penser qu'il y ait une quelconque question de harcèlement dans cette affaire", a ajouté l'académie, précisant qu'un psychologue s'était rendu sur place.

"Elle oublie vite l'école quand elle rentre parce qu'elle travaille bien. Jamais elle ne nous a raconté qu'elle était harcelée", ont indiqué les parents de la fillette à nos confrères de RTL.

Une enquête a été ouverte pour "violences avec ITT n'excédant pas huit jours", avec deux circonstances aggravantes. Elle a été confiée par le parquet de Créteil à la Brigade territoriale de protection de la famille (BTPF) du Val-de-Marne.

Avec AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité