Cet article date de plus de 5 ans

A Valenton, une maison de retraite sauvée de la crue virtuelle de la Seine

Pris au piège par une montée des eaux dépassant les 8 mètres, les pensionnaires d'une maison de retraite de Valenton sont secourus. C'est le scénario, imaginé par la préfecture de police, d'une crue centenale qui pourrait engloutir la région parisienne.
© D Morel
Évacuation des victimes, soins des blessés selon la gravité de leur état, prise en charge médicale: "une crue demande une réponse globale", explique le directeur de l'exercice, Gauthier Delaforge, commandant chez les sapeurs-pompiers de Paris.


Les pensonnaires de la maison de retraite sont  évacués par bateau de leur établissement, cernée par la crue centennale de la Seine, simulée depuis près d'une semaine par la préfecture de police de Paris.

© D Morel

Deux hélicoptères de l'armée et un autre de la Sécurité civile surgissent alors, pales vrombissantes, pour les hélitreuiller, un par un, dans un ballet spectaculaire, sous les yeux du préfet de police Michel Cadot.
© D Morel
La plage où sont débarqués les faux naufragés se mue en ruche. Pêle-mêle, se croisent pompiers, bénévoles de la Croix-Rouge, de la Protection civile ou de l'Ordre de Malte et même des plongeurs espagnols de la Guardia Civil, venus prêter main forte pour cet exercice européen.

© D Morel
"Les savoirs techniques, on les a. Ce qu'on teste ici, c'est notre capacité à nous coordonner", résume le lieutenant-colonel Michel Rimélé, responsable des opérations de secours. "Une victime, il faut l'évacuer et la soigner mais aussi la mettre au chaud, la nourrir. Tous les rouages doivent s'imbriquer avec un maximum d'efficacité."

Les exercices de terrain se poursuivent dimanche avec notamment le sauvetage d'une péniche accidentée sur le bassin de la Villette à Paris ou la recherche de personnes bloquées dans leurs voitures dans le canal Saint-Denis.

L'opération Sequana, qui dure quinze jours, se déroule dans cinq départements franciliens avec 900 sauveteurs et 87 institutions et entreprises (Assistance publique-Hôpitaux de Paris, EDF, SNCF, opérateurs téléphoniques, Total, Veolia...). La Seine doit commencer sa décrue à partir de lundi, jusqu'à la fin de l'exercice vendredi.

► Ce samedi à Valenton dans le Val de Marne, une simulation de la montée des eaux avait lieu autour du lac. Le reportage de Didier Morel et Pierre Pachoud
durée de la vidéo: 02 min 02
A Valenton, des habitants sauvés de la crue virtuelle de la Seine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo environnement crue de la seine société