• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Vêtements, accessoires... Comment s'habiller éthique mais chic ?

Comment éviter le gâchis ? le monde de la mode réfléchit à une nouvelle manière de consommer
Comment éviter le gâchis ? le monde de la mode réfléchit à une nouvelle manière de consommer

Saviez-vous que la mode, après le pétrole, est l’industrie la plus polluante au monde ? Un tiers des vêtements produits n'est jamais vendu ! C’est énorme ! Alors, comment s'habiller éthique mais chic ?  On en parle ce mardi matin dans 9h50.

 

Par France 3 Paris IDF/Julie Jacquard

Un tiers des vêtements fabriqués ne sera jamais vendu, un gâchis incroyable… Mais depuis quelques années déjà, la fast fashion, c’est-à-dire la mode jetable, a du plomb dans l’aile. Les mentalités évoluent et les Français font de plus en plus attention à la façon dont sont fabriqués leurs vêtements.


SloWeaAre : la plateforme de la mode éco-responsable


Selon la plateforme SloweAre, qui recense les marques éco-responsables, 69% d’entre nous se disent prêts à payer un peu plus cher pour acheter des vêtements made in France et 62% veulent plus d’éthique dans l’habillement. Cette plateforme a même crée un label pour repérer plus facilement les marques responsables.


Atelier Gaelle Constantini: une entreprise solidaire et écolo


Cette créatrice parisienne  pratique l’upcycling… L’upcycling, en français, le surcyclage, c’est l’art de transformer des déchets en produits de meilleure qualité. Gaëlle Constantini, elle, récupère du linge hôtelier pour en faire des vêtements. Les collections sont conçues à partir de matières premières recyclées et fabriquées en France par des ateliers d'insertion.

Depuis 2009, elle créée une mode minimaliste et intemporelle à partir de draps. Il faut savoir que les hôtels changent leur linge tous les 50 lavages ! Des draps d’un mois et demi, c'est du coton quasi-neuf, que Gaëlle Constantini rachète au kilo et transforme en jolies robes. Il faut compter entre 40 et 300 euros selon les modèles. Toutes les pièces sont fabriquées en petite série, en Île-de France, dans des ateliers d’insertion. Une démarche solidaire donc et écologique, puisque moins de déchets. 
 

Balzac Paris : une collection zéro gâchis


De plus en plus de marques mettent en avant leur démarche responsable. Mais il faut différencier celles pour qui ce n’est qu’un coup de com' et celles pour qui c’est une véritable philosophie…

C’est le cas de Balzac Paris, marque parisienne, comme son nom l’indique, créée en 2014, qui propose une collection zéro gâchis. Elle réédite deux fois par an les modèles préférés de ses clientes avec les restes de tissu de ses collections précédentes, le tout made in Europe. Encouragée par les femmes qu’elle habille, Balzac Paris, va encore plus loin cette année dans son engagement responsable. Elle lance une collection de pulls en coton bio.  Mais être responsable ce n’est pas si facile, comme l'explique, la co-fondatrice de la marque, Chrysoline de Gastines.

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus