• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

VIDEO. Danse du dragon, danse du lion : les répétitions battent leur plein dans l'attente du Nouvel an chinois

© EB/F3
© EB/F3

Les festivités et le défilé du Nouvel an chinois se préparent quasiment toute l'année. Avant le grand jour, le Lion sport association répète inlassablement les mouvements de la danse du lion et du dragon pour être prêts, dimanche 17 février, à faire vibrer les rues du 13e arrondissement.

Par France 3 IDF / Emmanuèle Bailly

Rendez-vous au sous-sol d'un immeuble moderne du 13e arrondissement. Dans le parking, au milieu des voitures, une vingtaine de jeunes gens, garçons et filles sont rassemblés. Certains sont déjà en pleine répétition, les autres les observent.

"C'est le dragon d’entraînement", nous explique Francois Ung, le responsable de Lion sport association. Seule la tête est découverte, le reste du corps est caché par un sac plastique noir pour que le tissu précieux du dragon ne s’abîme pas. "C'est vrai que le prix est élevé, il faut compter entre 2.000 et 3000 euros hors frais de transport, alors on l’économise", explique-t-il. Les costumes sont faits main et achetés directement en Chine. Le dragon doit pouvoir servir quelques années. "S'il est abîmé, on fait juste quelques réparations puis lorsqu'il est en trop mauvais état, on en achète un autre", explique un autre membre.
 

 

Un dragon long de 8 mètres


Sept jeunes sont nécessaires pour manœuvrer cet animal légendaire de plus de 8 mètres. Une chorégraphie réglée au millimètre et un timing ponctué par les cris du meneur. Ils permettent à la troupe de se repérer et de faire onduler cet énorme dragon. En tête de dragon, Vincent est l'homme orchestre de cette répétition. "Quand on va jouer le dragon, il y a des temps de pause, comme des temps d’accélération où le dragon va être très énergique. Le dragon, par son coté massif veut montrer la force."
 
© EB
© EB

La tête de lion que Vincent enfile pour la danse pèse 8 kg, son porteur qui le hisse sur ces épaules se doit d’être athlétique pour enchaîner les mouvements cadencés du lion. "C'est très fatigant et cela demande beaucoup d’entraînement", témoigne Alexandre. Il faut plusieurs années pour pouvoir faire un beau défilé.


Pour les membres de Lion sport association, leur activité n'est pas seulement sportive, elle est aussi culturelle


Cette dimension culturelle est omniprésente dans ce sport. "C'est un art sportif, on fait du sport et en même temps on rend hommage aux anciens", explique Alain qui a rejoint le club depuis 10 ans. Enfant d'immigré, il a baigné dans la culture de ses parents et apprécie de la retrouver à Paris, pour lui cela lui permet de faire le lien. Même constat pour Vincent : "les acrobaties, la voltige, c’étaient des activités qui m’intéressaient mais au fur et à mesure en se renseignant sur l'Histoire, on découvre des traditions qui sont intéressantes."

Chasser les mauvais esprits et apporter de la chance

© F3
© F3


Une semaine qui s'annonce intense dans le quartier chinois du 13e arrondissement


Danse traditionnelle chinoise, la danse du lion, aussi appelée "la lanterne du lion" s’exécute lors des fêtes et des grands événements comme le Nouvel an chinois. Revêtus d'un costume de lion, les danseurs imitent les différents mouvements et comportements de l'animal au rythme des battements de tambour et de gong. Selon la croyance populaire, on considère le lion, symbole de force de courage et de sagesse, comme un animal “porte-bonheur”. 


Lors du Nouvel an, la figure du lion et du dragon paradent dans les rues 


La semaine du Nouvel an chinois est chaque année le point d'orgue pour cette association. Ils répètent deux fois par semaine pour être prêts pour cet événement de la communauté asiatique. Ils défileront dans les rues principales du quartier chinois situé dans le 13e. Cette année, le défilé aura lieu le dimanche 17 février. Durant cette période, des danses du lion ou du dragon chinois sont organisées devant les boutiques, magasins, supermarchés ou restaurants du 13e arrondissement.

>> Le grand défilé du Nouvel An chinois débutera à 13h30 à partir du 44, avenue d’Ivry.

Le cortège défilera entre les avenues d'Ivry et de Choisy. Puis continuera sur le boulevard Masséna, pour se terminer sur l'avenue d'Ivry.

Ce jour-là, il est conseillé de se déplacer en transports en commun, la circulation sera restreinte dans tout l'est de Paris 13e.
© Infos mairie du 13e
© Infos mairie du 13e


Dans les rues du quartier chinois, cachés dans un immense dragon, les membres de l'association lui font faire des voltiges. Traditionnellement pour célébrer le changement d'année, on éloigne la malchance. Les mauvais esprits sont chassés et en même temps, on accueille la prospérité. Pour Alexandre, c'est une période joyeuse : "on danse, on saute, on joue avec le public." Il nous rappelle aussi que plusieurs fois dans l'année, l'association à occasion de se produire. Leurs danses sont demandées lors d'inaugurations, d'anniversaires, de mariages ou encore de compétitions de manifestations sportives et martiales.
 
© F3
© F3

L'année du cochon de terre


On célèbre en 2019, l'année du cochon de terre (année 4717). Le début officiel est le 5 février 2019.  La période dédiées aux festivités peut s'étendre sur un mois et les défilés ne sont pas réservés au 13e, par ailleurs le plus ancien. D'autres dates sont prévues pour le 3e arrondissement, Belleville, Courbevoie et Noisy-le-Grand.

Une tradition qui remonte à l'antiquité


La communauté asiatique de la région parisienne à a coeur de prolonger une tradition millénaire. Cette légende de Niandu raconte l'histoire d'une étrange bête féroce qui se dissimulait dans les montagnes. A la fin de l'année, le monstre sortait de sa grotte pour dévorer les habitants. Le seul moyen de le faire fuir la bête consistait à faire du bruit. La lumière aussi lui faisait peur. D’où la tradition de faire éclater des pétards pour dissuader la bête de sortir de sa cachette et de défiler avec des lanternes.

Une fête qui se déroule partout dans le monde


C’est le festival le plus important du monde asiatique, célébré en République populaire de Chine, à Taïwan, à Hong-Kong, à Singapour, en Malaisie, en Thaïlande, au Philippines, en Corée du Sud, au Japon, au Vietnam et dans de nombreux pays du monde non sinophone. Partout où vit une importante communauté chinoise, le Nouvel An chinois est célébré. De fait, il est fêté dans le monde entier : Londres, New-York, Paris, Tokyo, Sydney, Montréal, etc.
 

Sur le même sujet

Un grand défilé pour fêter l'entrée dans l'année du Cochon de terre

Les + Lus

Les + Partagés