Cinq salariés d'Air France ont été interpellés lundi matin dans l'enquête judiciaire sur les violences qui ont perturbé il y a une semaine un comité central d'entreprise (CEE) de la compagnie aérienne, a-t-on appris de sources policières et auprès du parquet de Bobigny.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Il s'agit de cinq hommes qui travaillent pour la branche Cargo d'Air France, selon une source policière confirmant une information d'Europe 1. Plusieurs centaines de salariés avaient fait irruption lundi 5 octobre en CCE et deux dirigeants avaient été physiquement molestés, des images qui ont fait le tour du monde.

La direction de l'entreprise avait annoncé qu'elle porterait plainte suite à cette agression. Certaines des personnes interpellées seraient des représentants syndicaux.

2.900 postes menacés par un plan social​

Un vaste plan de restructuration menaçant 2.900 postes au sein de la compagnie aérienne avait été dévoilé lors de ce comité central d'entreprise.

Un rassemblement de soutien aux salariés d'Air France interpellés lundi est prévu à 16 heures à Roissy. Pendant ce temps, le dialogue entre la direction et les syndicats a repris dans la matinée avec le syndicat d'hôtesses et stewards Unac.

>> Les explications d'Isabelle Dupont
Cinq salariés d'Air France ont été interpellés lundi matin dans l'enquête judiciaire sur les violences qui ont perturbé il y a une semaine un comité central d'entreprise (CEE) de la compagnie aérienne, a-t-on appris de sources policières et auprès du parquet de Bobigny.