• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Six personnes en garde à vue dans l'affaire de l'assassinat du couple de policiers de Magnanville

Jessica Schneider et Jean Baptiste Salvaing, les deux policiers assassinés en juin 2016, à Magnanville, dans les Yvelines. / © MAXPPP/MAXPPP
Jessica Schneider et Jean Baptiste Salvaing, les deux policiers assassinés en juin 2016, à Magnanville, dans les Yvelines. / © MAXPPP/MAXPPP

Six personnes, trois hommes et trois femmes, ont été arrêtées par la SDAT (Sous Direction AntiTerroriste) ce lundi matin 9 avril dans l'enquête sur l'assassinat d'un couple de policiers  chez eux, à Magnanville (Yvelines) le 13 juin 2016. Ils sont en garde à vue

Par Christian Meyze

6 personnes, 3 hommes et 3 femmes, ont été arrêtées par la SDAT (Sous Direction AntiTerroriste) ce lundi matin 9 avril et placés en garde à vue, dans l'affaire de l'assassinat, le 13 juin 2016, d'un couple de policiers à son domicile de Magnanville, dans les Yvelines.

Parmi ces personnes arrêtées, l'une des femmes est une policière des Yvelines, major de police et ancienne déléguée syndicale (syndicat Alliance). Une autre de ces femmes est la fille de cette policière.
Quant aux trois hommes, il s'agit de personnes de l'entourage de cette même policière.

Selon nos confrères de l'Express, "ces interpellations visent à faire la lumière sur une question encore sans réponse : comment le terroriste assassin des deux policiers a-t-il eu connaissance de l'adresse du couple et de sa qualité de policiers" ?

Le 13 juin 2016, un jeune homme de 25 ans, Larossi Abballa, avait pénétré dans un pavillon de Magnanville, dans les Yvelines et avait assassiné à coups de couteau Jean Baptiste Salvaing et sa compagne Jessica Schneider tous les deux policiers dans les Yvelines. Avant d'être abattu par le Raid, Larossi Abballa avait revendiqué son crime au nom de l'organisation Etat Islamique.
Mais dans ce quartier résidentiel des Yvelines, les enquêteurs ne savent pas, pour l'instant, ce qui a conduit l'assassin jusqu'à cette maison précisément, ni même comment Abballa savait que le couple était policier.

 

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus