• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

A la Bergerie nationale ou ailleurs, le boum de l'agriculture bio en Île-de-France

La Bergerie nationale, à Rambouillet, dans les Yvelines. / © France 3 Paris IDF
La Bergerie nationale, à Rambouillet, dans les Yvelines. / © France 3 Paris IDF

L'agriculture biologique est en plein boum en Île-de-France. La région parisienne était à la traîne, et se classait à la 13ème place des régions françaises. Ce n'est plus le cas... Illustration à la Bergerie nationale, à Rambouillet, dans les Yvelines.

Par France 3 Paris IDF/SB et ET

L'établissement a beau avoir plus de 200 ans, il est toujours dans l'air du temps... Dans cette ferme-école de la Bergerie nationale de Rambouillet, fondée au 18ème siècle par Louis XVI, tout le monde s'est converti au bio il y a deux ans. A l'image du reste de l'Île-de-France où cette agriculture sans pesticide connaît un développement notable.
Les vaches sont nourries sans pesticides et pâturent chaque été. Quant à leur lait, il est transformé sur place : yaourts, mozzarella et ricotta bio sont ensuite vendus en circuit court.
Ces produits, on les a justement retrouvés sur les étals franciliens du salon de l'agriculture. Mais à part les fameux yaourts et un seul stand de boulangerie, tout n'est pas bio chez les Parigots. Pourtant, c'est en Île-de-France qu'on en consomme le plus. En région parisienne, nous sommes 49 % à en acheter.

28 nouvelles exploitations bio en 2017

Peu de terres agricoles, un climat pas assez ensoleillé, l'Île-de-France avait peu de chances de percer dans le bio, mais depuis quelques temps, la tendance a changé. Rien que l'an dernier, le bio a bondi de 23 % dans la région.
Bien loin des records de l'Occitanie ou de l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'Île-de-France espère bien continuer son ascension vers le bio. En 2017, 28 nouvelles exploitations ont vu le jour dans la région.

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait du sculpteur Denis Monfleur dans son atelier

Les + Lus