Collision avec la police à Elancourt : Séfa, l'adolescent qui conduisait le deux-roues est décédé

Le jeune conducteur de la moto, en état de mort cérébrale depuis sa collision avec une voiture de police à Elancourt est mort ce lundi en Turquie où il avait été transféré.

Séfa, âgé de 16 ans, est décédé lundi en Turquie, indique ce mardi sur Instagram, l'avocat de la famille, Yassine Bouzrou, confirmant une information de Libération.

"Je confirme que le jeune Sefa est décédé hier en Turquie suite à une collision à Elancourt provoquée par un véhicule de police qui lui a violemment barré la route afin de l'interpeller", a-t-il déclaré à l'AFP.

L'adolescent, en état de mort cérébrale après une collision avec un véhicule de police avait été hospitalisé dans un état critique mercredi dernier, puis rapatrié dimanche en Turquie, son pays d'origine. Il était soigné dans une clinique à Istanbul.

Refus d'obtempérer et collision

Mercredi 6 septembre, aux alentours de 18 heures 40, la moto que conduisait le jeune Sefa a percuté une voiture de police. Son deux-roues était suivi à distance par un autre véhicule policier.

Une vidéo exploitée par l'IGPN montre, selon une source policière, que la voiture de police percutée arrivait lentement à l'intersection où a eu lieu la collision. Cette même source précise également que selon la vidéo, l'adolescent était alors sans casque et qu'il regardait derrière lui sans ralentir.

Une analyse démentie par l'avocat de la famille de Sefa. Me Yassine Bouzrou a précisé à franceinfo que "la vitesse du véhicule n'a jamais été expertisée" et que la voiture était "selon plusieurs témoins en excès de vitesse". Une source proche de l'enquête confirme à franceinfo que la vitesse du véhicule n'a pas encore fait l'objet, pour l'instant, d'une expertise. 

Deux enquêtes ont été ouvertes peu après les faits : une pour "refus d'obtempérer", confiée à la sûreté territoriale des Yvelines, l'autre pour "blessures involontaires par conducteur", confiée à l'Inspection générale de la police nationale.

Une information judiciaire pour "blessures involontaires contre X"

La garde à vue des deux policiers impliqués dans la collision a été levée jeudi 7 septembre sans poursuite à ce stade.

L'avocat de la famille du jeune garçon, Me Yassine Bouzrou, a annoncé ce même jour avoir déposé plainte pour tentative d'homicide volontaire et demandé le dépaysement du dossier, accusant le parquet de Versailles de "mensonges" et d'être incapable de "traiter cette affaire de manière objective". 

Ce mardi, le parquet de Versailles a annoncé avoir ouvert une information judiciaire pour "blessures involontaires".

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité