Conflans-Saint-Honorine : une gerbe "à la mémoire de Samuel Paty" déposée par la grande mosquée de Paris

Une trentaine d’imams franciliens ont rendu hommage à Samuel Paty ce vendredi 15 octobre. Le professeur d’histoire-géographie a été assassiné le 16 octobre 2020 par un terroriste islamiste, qui lui reprochait d'avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours.

Ils sont arrivés ce vendredi matin devant le collège du Bois d'Aulne à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines), où enseignait Samuel Paty. Une trentaine d’imams franciliens ont symboliquement déposé une gerbe de fleurs, près d’un an après l’assassinat de l’enseignant.

Le message écrit sur la gerbe par la grande mosquée de Paris, en référence au philosophe Averroès : "L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, et la haine conduit à la violence". "Nous sommes à la fois tristes et en colère, a déclaré Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Mosquée de Paris. Triste parce qu’un homme a perdu la vie. Il a laissé un orphelin, auquel je pense pratiquement tous les jours."

Quelles que soient les raisons, on ne peut pas tuer un homme au nom de l’islam

Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Mosquée de Paris

"Je pense aussi bien évidemment à sa famille et ses collègues… Quelles que soient les raisons, on ne peut pas tuer un homme au nom de l’islam", a poursuivi le recteur.

De nombreux hommages vendredi et samedi

Le 16 octobre 2020, Samuel Paty a été assassiné près du collège où il travaillait. Le professeur d'histoire-géographie de 47 ans a été poignardé et décapité par un terroriste islamiste âgé de 18 ans, qui lui reprochait d'avoir montré des caricatures de Mahomet issues de Charlie Hebdo lors d'un cours d'enseignement moral et civique sur la liberté d'expression.

Un an après, dans le collège du Bois d'Aulne, un temps dédié à la mémoire de la victime était prévu ce vendredi entre enseignants et élèves. Un dernier hommage sera rendu samedi dans l’enceinte de l’établissement, en présence du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

D’autres hommages sont prévus, avec notamment une minute de silence et des échanges dans tous les établissements scolaires ce vendredi. Samedi, une cérémonie aura également lieu à Eragny-sur-Oise, où la victime vivait. Une autre cérémonie se tiendra à Conflans-Sainte-Honorine. A noter enfin l’inauguration d’un square Samuel-Paty à Paris, et la présentation d’une plaque au ministère de l'Education nationale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société terrorisme