Départementales 2021 dans les Yvelines : un nouveau "grand chelem" pour la droite et le centre

A l’issue du second tour, la majorité sortante menée par Pierre Bédier (LR) est victorieuse dans l’intégralité des cantons, comme en 2015. L’opposition reste ainsi inexistante au conseil départemental.

Le second tour des départementales se déroulait ce dimanche 27 juin (illustration).
Le second tour des départementales se déroulait ce dimanche 27 juin (illustration). © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

 Comme il y a six ans, la droite et le centre arrivent en tête partout dans le département des Yvelines. La majorité sortante, dont les candidats étaient arrivés en tête au premier tour dans tous les cantons, sauf à Trappes, remporte l’intégralité des sièges du département, comme en 2015. La droite a remporté les 21 cantons du département. C'est donc le président sortant, Pierre Bédier qui reprend la tête du conseil départemental pour un second mandat 

"C’est une grande satisfaction", a réagi Pierre Bédier (LR), après un nouveau "grand chelem" pour la droite et le centre. Alors que l’opposition reste inexistante au sein du conseil départemental, le président sortant estime toutefois qu’"à l’intérieur de cette majorité, qui est vaste, il y a des avis divers".

Le conseil départemental  sera divisé parmi trois formations de la droite et du centre. Ainsi les élus Divers Droites occuperont 22 sièges , l'Union au Centre et à Droite se verra alloué 16 sièges tandis que Les Républicains siègeront au nombre de 6 dans le 78. Comme à l'issue du scrutin de 2015, la gauche n'emporte donc aucun siège sur les 42 que le conseil départemental comporte  

Pierre Bédier, une figure de la politique dans les Yvelines  

Ancien député des Yvelines entre 1993 et 2009 et maire de Mantes-la-Jolie entre 1995 et 2005, Pierre Bédier avait été président du conseil départemental de 2005 à 2009. De retour à la tête des Yvelines en 2014, à la suite de la démission d'Alain Schmitz, il avait été réélu en 2015. La droite et le centre avaient alors gagné l’ensemble des sièges. Face à l’hégémonie de la majorité "Ensemble pour les Yvelines" (EPY), la gauche espérait l’emporter sur certains cantons et ainsi former une opposition, actuellement inexistante.

21 cantons sur 21 pour la droite

C'est donc un carton plein pour les listes de droite dans le 78 qui vont asseoir des répresentants départementaux dans les 21 cantons du département. Parmi ces listes de droite, nombreuses sont celles qui ont récolté plus de 50% des suffrages dans plusieurs cantons. C'est à Saint-Germain en Laye que la droite a enregistré son plus gros score avec 74,37% des suffrages exprimés en faveur de la liste Ensemble pour les Yvelines mené par Gwendoline Desforges (LR) et Arnaud Péricard (Divers Droites). 

La gauche n'a pas pu résister à la vague bleue dimanche soir, puisque à Trappes, seul canton où  elle était en position pour une pontentielle victoire, le binôme d'Ali Rabeh (Géneration.s) et Anne-Marie Bouquet (PCF) s'est incliné face au binôme LR d'Anne Capiaux et Nicolas Dainville.            

 

► Retrouvez l'ensemble des résultats ici.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections