Élections partielles à Trappes : la gauche entend conserver la commune

Ce dimanche se tiendra à Trappes le premier tour des élections partielles. Les Trappistes seront donc appelés aux urnes pour élire le maire de la commune des Yvelines.

Les habitants de la ville de Trappes se rendront ce dimanche dans les bureaux de vote dans le cadre du premier tour de l’élection partielle qui déterminera le nom du nouveau maire de la ville yvelinoise de 30 000 habitants. Les Trappistes devront faire leur choix entre deux candidats. D’un côté, Ali Rabeh qui représente le mouvement Géneration.s présidé par Benoit Hammon. 

De l’autre, on retrouve celui qui fut son adversaire au second tour lors de l’élection municipale de juin 2020, Othman Nasrou, candidat pour le mouvement Libres ! que dirige la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse. En juin 2020, Ali Rabeh avait remporté la mandature de maire en récoltant 40 % des suffrages. Sa victoire fut serrée puisque l’écart ne tenait qu’à 161 voix entre les deux candidats. 

 A 17 heures ce sont 32,47% des électeurs qui se sont déplacés dans les 14 bureaux de vote de la vile pour déposer un bulletin dans l'urne  . Le taux de participation était de 12,62 à la mi-journée 

Une victoire annulée pour cause « d’actions de propagande illicites »

Cependant la joie du nouveau maire fut de courte durée puisque le tribunal administratif de Versailles ainsi que le Conseil d’Etat annulèrent sa victoire lui reprochant d’avoir mené entre les deux tours et en pleine première vague de la pandémie de Covid des "actions de propagande illicites"

En cause, la distribution à la population de 15 000 masques chirurgicaux accompagnés pour certains de la photo d’Ali Rabeh et dont le financement n’avait pas été déclaré dans ses comptes de campagne. En évoquant ces actes, l’intéressé reconnaît aujourd’hui  "une erreur d'analyse majeure". Il estime également que ces élections partielles seront un bon moyen de "clarifier la donne politique" au sein de la commune. 

Trappes, une ville historiquement à gauche

Fort d’un score de 70% récolté lors du second tour des élections départementales dans le canton de Trappes, le maire sortant entend poursuivre sa dynamique et conserver son fauteuil. En cas de victoire, il permettrait également à la gauche de conserver une hégémonie sans partage sur la commune. 

Depuis les années 1940, la ville alterne entre des édiles communistes et des maires socialistes. Avant le succès annulé d’Ali Rabeh, la ville a été dirigée de 2000 à 2020 par l’ancien député socialiste des Yvelines, Guy Malandain. L’ancien édile a par ailleurs afficher son soutien au candidat Géneration.s. S’il venait à l’emporter, Othman Nasrou deviendrait le premier maire de droite de l’histoire de Trappes                            

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections