Élections partielles à Trappes : Othman Nasrou dépose un nouveau recours

Le candidat Libres ! aux dernières élections partielles de Trappes Othman Nasrou a déposé un recours demandant l’annulation du scrutin. Le 10 octobre dernier, son adversaire Ali Rabeh a remporté l’élection avec 58% des voix.

Nouveau rebondissement dans les élections municipales de Trappes. Othman Nasrou, le candidat malheureux du dernier scrutin, a déposé ce mardi un recours devant la justice demandant l’annulation des résultats du scrutin. Il dénonce "des éléments factuels graves laissant présumer une nouvelle fraude électorale". Le proche de Valérie Pécresse a ajouté auprès de l’AFP que "des procédures et signalements ont été effectués avant même le résultat de l’élection"

Contacté par France 3 Paris Île-de-France, son adversaire et actuel maire de Trappes, Ali Rabeh a déclaré au sujet de ce recours qu’il s’agissait d’une "énième recours de la droite contre l’élection". Un recours qu’il a qualifié de "grotesque et sans contenu" .

Une élection déjà perturbée par les recours

Ce n’est pas la première fois que les recours sont au cœur de l’élection municipale de Trappes. En juin 2020, la mince victoire d’Ali Rabeh (seulement 161 voix d'écart avec Othman Nasrou) avait été invalidée par le tribunal administratif de Versailles et le Conseil d’Etat. Les deux instances lui reprochant d’avoir mené entre les deux tours et en pleine première vague de la pandémie de Covid des "actions de propagande illicites". En cause, la distribution à la population de 15 000 masques chirurgicaux accompagnés pour certains de la photo d’Ali Rabeh et dont le financement n’avait pas été déclaré dans ses comptes de campagne.

Le 10 octobre dernier, les électeurs trappistes avaient donc de nouveau été appelés aux urnes pour élire leur maire. Une élection qu'Ali Rabeh avait de nouveau remporté en récoltant 58% des suffrages. Ce soir-là Othman Nasrou avait reconnu sa défaite dans un tweet. "Ce soir, les Trappistes ont décidé de réélire Ali Rabeh, nous n'avons visiblement pas réussi à convaincre qu'une alternative républicaine était possible" a-t-il écrit. Dans cette affaire, le tribunal administratif de Versailles devra rendre son verdict sous deux mois.   

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 élections politique