Cet article date de plus de 3 ans

Fipronil : face au scandale sanitaire, la filière bio inquiète, malgré tout

Les producteurs d'oeufs de la région veulent rassurer les consommateurs, alors que le scandale alimentaire du fipronil, parti des Pays-Bas et de Belgique, prend de l'ampleur. Une exploitation bio de Feucherolles, dans les Yvelines, nous a ouvert ses portes.
© MAXPPP
A Feucherolles, dans les Yvelines, cette exploitation de poules pondeuses, joue la carte du bio. Ici, pas de traces de fipronil mais plutôt, du bicarbonate, de la chaux et de l'huile de coude, pour soigner les 3.000 poules de la ferme.
durée de la vidéo: 01 min 42
Scandale du fipronil : une exploitation bio des Yvelines nous ouvre ses portes
De l'alimentation au nettoyage, tout est bio. Le couple d'agriculteurs a repris la ferme parentale en 1999. Et s'est converti dans l'agriculture biologique en plein air, pour le bien-être animal, mais aussi pour une question de santé publique. Leurs débouchés ? Des Amap ou des coopératives bio privilégiant le circuit court.

La filière bio inquiète

© F. Castaingts
© F. Castaingts
© F. Castaingts
© F. Castaingts
© F. Castaingts
Le scandale sanitaire du fipronil met en cause la filière avicole, production bio comprise. Alors pour ces exploitants, c'est un coup dur dans leurs efforts de transparence.

Visite du médecin sanitaire tous les ans et analyse des fientes tous les quinze jours, sans compter les inspections d'hygiène, comme dans tous les élevages de poules... Rien n'est laissé au hasard.

Damien Bignon comprend toutefois l'inquiétude des consommateurs. Dans cette exploitation les carnets de commande sont pleins et le marché du bio croit de 20 % chaque année.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agro-alimentaire agriculture économie