Municipale partielle : Saint-Rémy-lès-Chevreuse ne sera pas la première commune LREM d’Île-de-France

© France 3 Paris
© France 3 Paris

La liste du jeune parti La République en marche (LREM) a été battue de peu dimanche au second tour d'une élection municipale anticipée à Saint-Rémy-lès-Chevreuse dans les Yvelines. 

Par France 3 Ile de France / EB

Ça c'est joué à peu de voix, 22 exactement. C'est l'écart qui sépare la liste gagnante emmenée par l'ancien conseiller municipal Dominique Bavoil, sans étiquette et la liste du parti La République en marche, arrivée deuxième. 
Municipale partielle : Saint-Rémy-lès-Chevreuse ne sera pas la première commune LREM d’Île-de-France
La liste du jeune parti La République en marche (LREM) a été battue de peu dimanche au second tour d'une élection municipale anticipée à Saint-Rémy-lès-Chevreuse dans les Yvelines. Intervenants : Dominique Dufrasnes (candidat battu à l'élection municipale de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (LREM)), Dominique Bavoil (vainqueur de l'élection municipale de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (SE)), Jean-Louis Binick (candidat battu à l'élection municipale Saint-Rémy-lès-Chevreuse (SE)), Aurore Bergé (porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée nationale) - W. Van Qui / N. Metauer


L'objectif pour le parti La République en Marche était de remporter dans cette commune des Yvelines, la première municipale de son histoire. Une conquête qui a échoué, dimanche soir à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse.

La liste LREM, conduite par un cadre informatique, Dominique Dufrasnes, a récolté 33,69% des voix au second tour, soit cinq sièges au conseil municipal, juste derrière la liste gagnante emmenée par l'ancien conseiller municipal Dominique Bavoil (sans étiquette), qui a obtenu 34,4% des voix et 20 sièges. La troisième liste en course, elle aussi sans étiquette et rassemblant des conseillers municipaux démissionnaires autour de Jean-Louis Binick, a reçu 31,87% des suffrages.



Cette élection municipale partielle avait été provoquée par la démission de 16 élus, dont neuf de la majorité locale, en désaccord avec la maire Agathe Becker (DVD).



Malgré la défaite à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, la porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Aurore Bergé, a salué la performance de la liste de marcheurs locaux. "En six mois, ils ont construit une équipe et un projet et finissent ce soir deuxième, à seulement 22 voix d'écart. C'est une première étape", a réagi la députée des Yvelines sur Twitter.

Sur le même sujet

Goussainville : une disparition inquiétante

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés