• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Rambouillet : pro et anti chasse à courre ont défilé sans se croiser

© Thierry Rousseau / France 3 Paris Ile-de-France
© Thierry Rousseau / France 3 Paris Ile-de-France

Des centaines de manifestants pro et anti chasse à courre se sont opposés pacifiquement dans le centre ville de Rambouillet. 

Par F.C

Pro et anti chasse à courre ne se sont pas croisés dans les rues du centre-ville de Rambouillet. Et pour cause, tout a été fait pour éviter la confrontation, avec des parcours de manifestations éloignés l'un de l'autre. Dans chaque camp, deux à trois cents manifestants étaient présents. 

Dans le camp pro-chasse, l'équipage de Bonelles-Rambouillet, qui célèbre ce samedi 30 mars la fin de la saison de la chasse à courre, qui se clôturera officiellement demain. Ils défendent une culture de la vénerie, une pratique ancestrale qui consiste à chasser le gros gibier à l'aide de chiens. L'équipage de Rambouillet existe depuis 1871. 
Sur 55 sorties de chasse cette saison l'équipage de Bonnelles Rambouillet a tué 16 cerfs. 
© Thierry Rousseau / France 3 Paris Ile de France
© Thierry Rousseau / France 3 Paris Ile de France
Face à eux, les anti-chasse à courre emmenés par le collectif AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui) qui dénoncent "des mises à mort terribles". Cette fin de la saison de la chasse signifie pour eux "la fin de la barbarie dans les forêts".

Selon un sondage IFOP de 2017, 84 % des français sont contre la chasse à courre. 
© Thierry Rousseau / France 3 Paris Ile de France
© Thierry Rousseau / France 3 Paris Ile de France

 
Manif anti et pro chasse à courre à Rambouillet
Un reportage de Floriane Olivier, Isabelle Audin et Thierry Rousseau. Intervenants : Michel Camboulives Organisateur de la manifestation et membre du collectif AVA Abolissons la vénerie aujourd'hui / Stéphane Guillou Veneur à l'équipage de Bonnelles Rambouillet

A lire aussi

Sur le même sujet

Demago et le philharmonique de Radio France

Les + Lus