Une association dénonce les conditions d'élevage des faisans au Domaine national de Rambouillet

Publié le
Écrit par Tom Rousset

Dans une vidéo, l'association Nos Viventia dénonce les conditions d'élevage des faisans au sein du Domaine national de Rambouillet qui, selon elle, seraient élevées pour la chasse. Le site de Rambouillet défend lui son caractère conservatoire.

"On fait naître ces animaux pour les tuer". Pour Pierre Rigaux, le constat est clair. Ce militant pour la préservation de la biodiversité dénonce avec son association Nos Viventia, les conditions d'élevage des faisans au sein du Domaine national de Rambouillet dans les Yvelines.

Sur ce site appartenant à l'Etat, les faisans sont élevés en captivité. Dans une vidéo mis en ligne sur YouTube ce mardi par l'association Nos Viventia, l'on peut voir de nombreux faisans enfermés dans des cages grillagés. "Dans ces cages, ils sont en surpopulation et ne peuvent se déplacer normalement. On leur couvre le bec afin qu'ils ne puissent pas s'entretuer du fait du manque d'espace", précise Pierre Rigaux. "Ce genre de dispositif ne devrait pas exister. Ces oiseaux sont entassés les uns sur les autres dans des cages. Les femelles n'ont parfois même pas la place de pondre leurs œufs", s'insurge l'activiste de 42 ans.

Dénonciation de l'utilisation des volatiles "pour la chasse" 

Pierre Rigaux, le fondateur et président de Nos Vientia pointe le Domaine de Rambouillet du doigt sur un autre point. "Certains faisans sont utilisés pour la chasse", affirme-t-il. Bien que la chasse ait été interdite sur le domaine depuis 1995, il argue "qu'une partie des animaux était utilisée pour la conservation de l'espèce et une autre pour la chasse ".

Ces parties de chasse sont destinées à des invités "riches et prestigieux" selon Pierre Rigaux. Le Domaine de Rambouillet est un ancien domaine présidentiel qui dépend aujourd'hui du Domaine de Chambord appartenant lui aussi à l'Etat. De manière plus précise, le Domaine de Chambord, situé dans le Loir-et-Cher est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle des ministres chargés de l'agriculture, de la culture et de l'environnement depuis un décret de 2005. L'association demande la fermeture de l'élevage. "C'est un domaine payé avec de l'argent public dans lequel les animaux sont gardés dans de très mauvaises conditions", dénonce le fondateur de Nos Viventia.

Le domaine défend son caractère conservatoire

De son côté, le Domaine de Chambord assure que « l’élevage du Domaine de Rambouillet qui comporte 16 000 faisans a obtenu toutes les autorisations administratives nécessaires" . Et de poursuivre en expliquant que celui-ci "se fait dans le respect des normes en vigueur et dans les meilleures conditions sanitaires".

Le Domaine défend également le caractère conservatoire de son élevage de faisans mettant en avant le fait qu’il soit reconnu comme un conservatoire national. À ce titre, le domaine précise qu’aucun faisan n’est introduit de l’extérieur.