Une élection législative partielle dans la 2e circonscription des Yvelines

Le ministre (MoDem) Jean-Noël Barrot brigue dimanche un nouveau mandat de député. Cette élection législative partielle (qui a lieu à Versailles-Sud, Vélizy-Villacoublay, Chevreuse) est convoquée après la démission en août de sa suppléante.

Entré à l'Assemblée nationale en 2017, M. Barrot a été réélu en juin avec 64,27% des voix au second tour, près de six points de mieux que cinq ans plus tôt.

Entré au gouvernement au poste de ministre délégué à la Transition numérique et aux Télécommunications, il a cédé son siège à sa suppléante Anne Grignon le 4 août. Mais celle-ci a annoncé sa démission dès le 12 août.

Un recours avait été déposé contre son élection par l'un de ses adversaires politiques, sur la base du Code électoral qui interdit à un "remplaçant d'un membre d'une assemblée parlementaire" de se présenter comme suppléant d'un député.

Car Mme Grignon était candidate en deuxième position sur la liste LREM lors des élections sénatoriales de septembre 2017 dans les Yvelines. Cette liste n'ayant remporté qu'un seul siège, elle aurait remplacé son colistier élu en cas de démission ou décès.

Nouvelle suppléante

"Je sollicite à nouveau la confiance des électeurs les 2 et 9 octobre prochains", a annoncé M. Barrot début septembre.

Il a pris cette fois pour suppléante Anne Bergantz, élue municipale à Lévis-Saint-Nom. C'est cette dernière qui serait amenée à occuper le siège au Palais Bourbon en cas de réélection de M. Barrot, qui resterait ministre.

La situation s'est déjà produite à plusieurs reprises, sanctionnée par une jurisprudence constante du Conseil constitutionnel.

Ce fut ainsi le cas en 2012, lorsque les Sages avaient annulé l'élection du député UMP (ex-LR) Patrick Devedjian, au motif que son suppléant Georges Siffredi était remplaçant au Sénat.

Dans cette 2e circonscription des Yvelines (Versailles-Sud, Vélizy-Villacoublay, Chevreuse), M. Barrot sera opposé à cinq autres candidats: Laurence Trochu (Reconquête), Anne Jacqmin (RN), Pascal Thévenot (Les Républicains), Pascal Casimir-Perrier et Maïté Carrive-Bedouani (Nupes).

Source : AFP

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité