Une fresque humaine contre les grands projets inutiles imposés

Beaucoup de monde pour inscrire "save the planet" dans le paysage / © André Bocquel
Beaucoup de monde pour inscrire "save the planet" dans le paysage / © André Bocquel

La-Paquelais accueille le second Forum européen contre les grands projets inutiles imposés. Une initiative des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Par Christophe Turgis avec AFP

Les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont invité des collectifs européens. Des forums, une fresque humaine géante aujourd'hui, pour dire stop aux projets, ici d'aéroport, ailleurs de lignes ferroviaires à grande vitesse, etc.
Des débats avec une quinzaine de collectifs venus de toute l’Europe. Le forum se prolongera jusqu’à mercredi. Un "babel" linguistique pour ces européens, qui ont trouvé des interprètes dans toutes les langues pour se comprendre, dans ce qui les rassemble : leur volonté de transmettre une terre propre et fertile aux générations futures.


Près de 3.000 participants au "Forum des grands projets inutiles imposés"

Près de 3.000 personnes, selon les organisateurs, ont participé dimanche au "Forum européen des grands projets inutiles imposés", organisé par ses opposants sur le site du futur aéroport Grand Ouest, au nord de Nantes.
Les participants ont réalisé dans la matinée une fresque géante, reconstituant la phrase "Save the planet, GPII (grands projets inutiles imposés, ndlr) Stop!" dans un champ de Notre-Dame-des-Landes, sur le site du futur aéroport Grand Ouest, qui suscite de fortes oppositions locales.

Des stands de groupes s'opposant dans toute l'Europe à des projets similaires présentaient leur lutte, parmi lesquels les Allemands de "Stuttgart 21 ist überall" (opposants à l'agrandissement d'une gare ferroviaire), les Espagnols de "Eurovegas no" (contre un complexe touristique et hôtelier), les Italiens de "No Tav" (contre la ligne à grande vitesse Lyon-Turin) ou les Finlandaises de "Women against Nuclear Power" (opposées à un projet d'EPR).
Des débats ont eu lieu sur ces différents sujets, avec parmi les intervenants la présidente d'honneur d'Attac, Susan George, ou Gustavo Massiah, un des créateurs du Forum social mondial.
Des représentants français contre des "projets inutiles", ainsi que de partis politiques qui s'y opposent comme Europe Ecologie-Les Verts, Les Alternatifs ou le Parti de Gauche, étaient présents.

Le "Forum européen des grands projets inutiles imposés" s'est ouvert samedi et va durer jusqu'au 11 juillet. Les organisateurs attendent quelque 300 intervenants, dont douze à quinze délégations étrangères.

Sur le même sujet

Les + Lus