Parc de Brière : les chaumières ont la côte

© France 3 PdL
© France 3 PdL

En Brière, on compte 3000 chaumières. Des maisons qui font partie du patrimoine et qui reviennent à la mode.

Par LQ

C'est dans le Parc de Brière que se trouvent 60% des chaumières françaises.
Les toitures végétales sont un élément de l'habitat traditionnel, depuis le XVIIème siècle. On trouvait facilement dans les marais de quoi confectionner le chaume à partir des roseaux. 

Dans les années 50, modernité oblige, les gens ont préféré les maisons en parpaings et ardoises sur les toits. Les chaumières ont décliné, laissées à l'abandon ou détruites. 

Mais depuis quelques années, le chaume revient en force. On apprécie son confort, sa capacité à résister aux intempéries et à filtrer les bruits extérieurs.
Et bien sûr son esthétique, son côté authentique et protecteur.  

La restauration de chaumières a été encouragée par les collectivités, et le parc naturel régional de Brière.   
On restaure les anciennes demeures, et on en construit de nouvelles. 
Le village de Kerhinet à Saint-Lyphard, propose aux visiteurs d'admirer de magnifiques chaumières. 
Voir notre reportage

Chaumières de Brière
Tout savoir sur les chaumières de Brière avec le site du parc naturel régional

Sur le même sujet

Les + Lus