Vendée : 22 000 foyers sans électricité hier soir (mercredi)

22 000 foyers ont été privés d'électricité dans la soirée de mercredi, en raison d'un incendie technique dans un poste électrique.

Par LQ

Hier soir (mercredi) vers 21h10, un incident technique s’est produit dans un poste électrique à 90 000 volts de RTE (Réseau de Transport d'Electricité), situé à proximité de St Jean de Monts, au nord-ouest de la Vendée.
Cela a entraîné une coupure d’alimentation électrique d’environ 22 000 foyers, répartis sur les zones de Noirmoutier et St Jean de Monts, et Bournezeau.

Un début d’incendie s’est en effet déclaré sur du matériel situé dans l’enceinte du poste électrique. Celui-ci a en passe d’être circonscrit par les pompiers sur place.
L’intervention des équipes de RTE, en coordination avec ERDF a permis de rétablir l’alimentation électrique de l’ensemble des foyers coupés vers 23h00.

Mêmes causes, mêmes effets dans le Maine-et-Loire

Deux autres incendies se sont produits dans la même soirée sur des installations de RTE dans le Maine-et-Loire, privant 28 000 foyers d’électricité durant une heure.
 
Le premier incendie, sur un « combiné de mesures »,  s’est déclaré à 23 h 30, à Saint-Barthélemy. Le second est intervenu 30 minutes plus tard, sur un équipement identique, à Beaucouzé.
 
Ces deux incendies ont provoqué une panne de courant de 23h30 à 0h30 pour 28 000 foyers dans une quarantaine de communes.
 
Selon RTE, l’origine de ces deux incendies pourrait être la chaleur ambiante.
 

 

Deux incendies sur des installations de RTE, réseau de transport d’électricité, à Saint-Barthélemy et Beaucouzé, ont privé 28 000 foyers d’électricité durant une heure, cette nuit de mercredi à jeudi.
 
 
 
Le premier incendie, sur un « combiné de mesures » de RTE, s’est déclaré à 23 h 30, à Saint-Barthélemy. Le second est intervenu 30 minutes plus tard, sur un équipement identique, à Beaucouzé.
 
40 communes touchées
 
Ces deux sinistres ont privé, durant une bonne heure, de 23 h 30 à 0 h 30, 28 000 foyers d’électricité, à Angers et dans une quarantaine de communes, jusqu’à Chalonnes-sur-Loire, Beaulieu-sur-Layon, Bécon-les-Granits…
 
400 000 volts
 
Les sapeurs-pompiers sont intervenus avec les conseils des agents de RTE. « Avant d’intervenir, il fallait mettre la terre et délester la très haute tension de 400 000 volts », explique ce pompier. L’extinction n’a pu se faire, pour Beaucouzé, qu’au bout de 7 heures !
 
La chaleur à l’origine
 
Selon RTE, l’origine de ces deux incendies pourrait être l’élévation des températures. Des phénomènes identiques se sont produits en Vendée et en Loire-Atlantique.
 

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus