Plastimo : nouveau délai au 29 août pour améliorer les offres de reprise

C'est ce matin que le tribunal de commerce de Lorient devait statuer sur le sort de cet équipementier de plaisance. Sur la sellette : 200 emplois dont une quarantaine à St Herblain (Loire-Atlantique). Nouveau délai accordé et décision reportée au 10/9.

Par Marie-Christine Dupé

La société Plastimo spécialisée dans la fabrication de matériels pour la plaisance a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lorient, le 25 mai. Le 26 juillet, une prolongation d'activité a été accordée jusqu'au 23 novembre.

En parallèle, sept propositions de reprise du groupe dirigé par Albert Journo ont été déposées.L'offre la plus solide concerne le site de Saint-Herblain .Elle émane de deux cadres de l'entreprise.Une autre proposition complémentaire est portée par trois autres dirigeants de Navimo qui reprendrait le reste du groupe et la majorité des emplois en France et à l'étranger. Les trois cadres n'ont pas encore finalisé leur plan de financement, évalué à environ 15 millions d'euros mais restent optimistes suite aux marques d'intérêt de la part d'industriels et financiers français et européens.


Ce matin, une trentaine de salariés a fait le déplacement devant le tribunal de commerce de Lorient.
 

Sur le même sujet

Les + Lus