Saint-Nazaire : Plus de 19 000 jours de chômage partiel aux chantiers navals

Chez STX à St Nazaire, la 1ère nouvelle de la rentrée ne réjouit les 2 100 salariés. En septembre et octobre, ils vont devoir subir 19 625 jours de chômage partiel. Le faible carnet de commande est, bien sûr, à l'origine de cette mesure.

Par Marie-Christine Dupé

La mauvaise nouvelle émane du Comité d'Entreprise qui a été informé jeudi des dispositions envisagées par la direction de STX pour cette rentrée. Ateliers et bureaux d'étude seront concernés par ces 19 625 jours de chômage partiel prévus dès cet automne, en septembre et octobre.
En cause, bien sûr, le carnet de commande qui ne se remplit pas ! Actuellement, deux paquebots sont en cours d'achèvement pour des armateurs italiens et allemand.La mise en chantier de deux navires militaires ne suffira pas à faire tourner l'entreprise à plein régime.
Pour les syndicats, la pillule est amère. La CGT n'exclut pas d'appeler à une mobilisation massive des salariés.
 

Sur le même sujet

Les + Lus