Le Pang, le porte-avion nouvelle génération sera en construction à Saint-Nazaire aux Chantiers de l'Atlantique de 2026 à 2038

Le porte-avions nouvelle génération censé remplacer le Charles de Gaulle sera construit par les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire. Les travaux démarreront à partir de 2026 et devraient durer jusque 'en 2038.

C'est la nouvelle grande ambition affichée de la région des Pays de la Loire : la construction par les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire du futur Pang, ou porte-avions nouvelle génération de la France.

Une conférence avait lieu ce lundi 21 mars à l’hôtel de région de Nantes, en Loire-Atlantique en présence du directeur général des Chantiers de l'Atlantique pour présenter le futur engin.

L'objectif était de détailler les travaux de construction du futur Pang. Un porte-avions deux fois plus lourd (75 000 tonnes) et surtout deux fois plus puissant que le Charles de Gaulle. 

Il pourra aller à une vitesse de 50 km/heure grâce notamment à une propulsion nucléaire qui le rendra capable de naviguer plus loin et plus longtemps. 

La France sera la seule avec les Etats-Unis à posséder un porte-avion de la sorte.

Coût estimé des travaux : 10 milliards d'euros.

Besoin de main d'oeuvre

Dix millions d'heures de travail seront nécessaires pour le construire. Trois-mille à quatre-mille personnes vont travailler sur ces chantiers

Le directeur général des Chantiers de l'Atlantique, Laurent Castaing a indiqué qu'il allait travailler avec les sous-traitants habituels, mais qu'il allait également faire appel à des travailleurs étrangers pour pallier la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur.

"Le porte-avions va s'insérer dans notre programme de construction comme un autre navire, donc il ne va pas faire un appel de main-d'œuvre très important. En revanche, il y a des métiers qui sont spécifiques et là, on va avoir besoin de recruter dans ces métiers spécifiques, électricien, tuyauteur et autres".

Comme l'indiquait le chef d'état-major de la Marine nationale présent ce lundi 21 mai, c'est donc un chantier stratégique pour la défense de la France.

Des besoins en recrutement se font sentir notamment sur les métiers de tuyauteur ou d'électricien.

De nombreuses entreprises étaient d'ailleurs présentes pour connaître les besoins en recrutement mais aussi en formation dans les prochaines années.

Pour un grand nombre d'entre elles, c'est une rélle opportunité. C'est le cas de Naval Group à Indret qui va fabriquer les deux réacteurs nucléaires. 

Pour Vincent Vivarès, le directeur innovation et préparation de l’avenir chez Naval Group, la clé du Pang, c'est son système énergie propulsion. "Il est composé de deux chaufferies nucléaires qui vont à la fois alimenter le navire pour faire décoller les avions, mais surtout qui vont fournir la puissance propulsive de manière à ce que le navire aille à une vitesse suffisante pour permettre aux avions de décoller et d'atterrir".

Le système énergie propulsion du Pang, c'est le cœur névralgique du navire

Vincent Vivarès

Directeur innovation et préparation de l’avenir chez Naval Group

Le porte-avions est construit autour de ces chaufferies nucléaires qui seront fabriquées sur le site industriel de Nantes à Indret, avant d'être envoyées à Saint-Nazaire.

C'est autour de ces chaufferies que les Chantiers de l'Atlantique fabriqueront ensuite la coque du navire.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité