• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Un policier se suicide deux jours après son affectation à Saumur

La commune de Louresse-Rochemenier en Maine et Loire
La commune de Louresse-Rochemenier en Maine et Loire

Un policier de 47 ans s'est suicidé à son domicile à Louresse-Rochemenier (Maine-et-Loire) avec son arme de service dans la nuit de mardi à mercredi, deux jours après avoir pris ses nouvelles fonctions au commissariat de Saumur.

Par Fabienne Béranger avec AFP

"Nous sommes tous consternés et atterrés par ce geste qu'on a du mal à comprendre. Nous n'avons pas eu le temps de le connaître et ignorons tout de son passé", a expliqué à l'AFP le commandant de la police de Saumur, Philippe Benoît.

En poste il y a quelques semaines encore en Seine-Maritime, le brigadier avait intégré sa nouvelle affectation lundi. Il venait d'emménager avec sa famille.

Le vice-procureur d'Angers, Xavier Lenoir, s'est rendu sur place dans la nuit. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.


 
Flic, ce n'est pas (que) du cinoche

En 2010 le lieutenant Marc Louboutin sortait un livre et faisait le buzz avec une série de vidéos virales sur le web mettant en scène le quotidien sans gloire de policier anonyme.
Tous dénonçaient des conditions de travail proche du cauchemar.

Le suicide une réalité du métier de policier

Entre 40 et 50 policiers se suicident chaque année en France. "L'urgence pour les policiers, mais aussi, nous en sommes persuadés, pour la majorité des citoyens, n'est plus au constat mais à une recherche volontaire de solutions novatrices de prévention, attendues depuis des années par les effectifs, pour endiguer enfin de manière sensible cette hécatombe" expliquaient, sur le site Mediapart, Bénédicte Déforges et Marc Louboutin. Les deux auteurs, spécialistes du monde de la Police, réclamaient après une vague sans précédent de 4 suicides le même jour de septembre 2011 une véritable prise en compte des risques psycho-sociaux et en particulier ceux liés au harcèlement moral dont seraient victimes de nombreux fonctionnaires.

Un service de soutien psychologique opérationnel a été créé en 1996. Pour les autres cas de détresse morale, rien n'a vraiment changé depuis un an.

"La situation actuelle dans la police est pire qu’à France Télécom, dont les cas ont pourtant été très médiatisés. On a compté 30 suicides dans la police en 2010, 42 en 2009, 47 en 2008. Pour les mêmes années, on a relevé 25, 19 et 13 suicides à France Télécom. Un rapport de l’Inserm datant de 2010 a montré que le risque suicidaire état plus fort de 36% dans la police que dans le reste de la population. De 1998 à 2010, 590 policiers se sont suicidés dont 60% avec leur arme de service." explique Tefy Andriamanana, journaliste spécialisé dans l'hebdomadaire Marianne.

Policier, une profession soumise à tous les risques professionnels auxquels s'ajoutent souvent la pression hiérarchique, la peur des sanctions et l'obligation de résultats.

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus