Technicolor : Fleur Pellerin en appelle à la responsabilité du groupe

Publié le Mis à jour le
Écrit par ChT avec AFP
Fleur Pellerin en appelle à la responsabilité du groupe Technicolor à Angers
Fleur Pellerin en appelle à la responsabilité du groupe Technicolor à Angers © AFP PHOTO PATRICK KOVARIK

La ministre déléguée aux PME, en a appelé mercredi soir à la responsabilité du groupe Technicolor, pour rendre possible la reconversion du site d'Angers

Fleur Pellerin a eu mardi un échange avec Frédéric Rose, directeur général du groupe Technicolor, à propos de l'usine du groupe à Angers et dans la perspective de l'audience qui a lieu au tribunal de commerce de Nanterre aujourd'hui.
"La ministre a appelé le Groupe Technicolor à faire preuve de responsabilité et d'exemplarité en mettant en place l'accompagnement nécessaire aux projets de reprise afin de permettre, à court terme, le maintien de la période d'observation par le tribunal, et à moyen terme, la montée en charge de ces projets".

Dernière usine de production en Europe du groupe français de matériel de télécommunications, le site, qui emploie 351 salariés, a été placé en redressement judiciaire le 1er juin. Le tribunal doit envisager jeudi une poursuite de la période d'observation ou une liquidation.
"Deux offres de reprise partielle ont été déposées auprès de l'administratrice judiciaire suite à la mobilisation de l'ensemble des acteurs économiques locaux et nationaux dans le cadre des réunions du groupe de travail ministériel mis en place par Fleur Pellerin en lien avec Arnaud Montebourg (ministre du Redressement productif)".

Enfin, Fleur Pellerin a également échangé avec Stéphane Richard, PDG du Groupe France Telecom-Orange, qui s'est engagé à se mobiliser en tant que donneur d'ordre potentiel sur ce site.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.