Jean-Marc Ayrault sur RTL : “il y a trop de sous-préfectures”

© RTL.fr
© RTL.fr

Invité de RTL ce matin, le premier ministre a déclaré que "peut-être certaines sous-préfectures" sont "en surnombre" mais a dit ne pas vouloir pratiquer de "coupes sombres" dans les dépenses publiques .

Par Evelyne Jousset


    "Ce grand chantier de la réforme de l'action publique, que je préfère à réforme de l'Etat, est engagé avec le souci de la plus grande efficacité (...) et que l'ensemble des territoires soient desservis par les services publics", a souligné le Premier ministre sur RTL "Depuis plusieurs années, il y avait ce qu'on a appelé la RGPP (révision générale des politiques publiques), c'est-à-dire faire des économies en coupant de façon aveugle, ce temps-là est terminé", a-t-il assuré.

  

    "Peut-être que certaines sous-préfectures sont en surnombre mais je connais des sous-préfectures où il n'y a peut-être pas beaucoup d'agents mais ce sont des territoires ruraux, éloignés des grandes villes, où la sous-préfecture joue un rôle très important d'accès aux services de l'Etat", a fait valoir l'ancien maire de Nantes.
    "Ne généralisons pas et ne faisons pas de coupes sombres!" a-t-il mis en garde.

Il a aussi annoncé que les demandes d'autorisation à manifester, samedi, contre le film anti-islam seront rejetées.


Par ailleurs, le Premier Ministre est revenu sur la promesse de campagne de François Hollande de droit de vote des étrangers aux élections locales  et promet un projet de loi en ce sens l'année prochaine.

Ce contenu n'est plus disponible
"Nous rechercherons au Parlement une majorité des trois cinquièmes, (au parlement NDLR) , il faudra aller voir les centristes, certains députés de
l'UMP"
, a précisé le Premier ministre.

Une tâche, sans doute difficile,quand l'UMP fait de ce dossier son cheval de bataille en lançant ce matin  par la voix de son secrétaire général Jean-François Copé "une pétition nationale", "afin d'en appeler les Françaises et les Français à faire connaître directement (...) leur opposition à l'introduction" de cette mesure.

Avec AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus