• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

La Kippa et les autres déclarations de Marine Le Pen à la Baule : le jugement de la presse.

Marine le Pen à la Baule lors de l'Université d'été de son parti. / © AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD
Marine le Pen à la Baule lors de l'Université d'été de son parti. / © AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD

Retour sur les universités d'été du Front National, les déclarations de la Présidente du FN et les réactions ce matin .

Par Xavier Collombier

"Il est évident que si l'on supprime le voile, on supprime la kippa dans l'espace public."

(Marine Le Pen interview au journal le Monde le vendredi 21 septembre).

Les Universités d'été du Front National débutèrent sur une polèmique dont seul le Front National a le secret. Pendant tout le week-end la présidente du FN tentera sur différents médias de calmer le jeu en atténuant  ses propos. Ainsi au 13h de TF1 samedi elle déclare : "Dans la République que je chéris, les règles sont égales et par conséquent elles doivent également s'appliquer à l'ensemble des religions même si incontestablement, certaines posent plus de problèmes que d'autres", et n'hésite pas à s'en prendre ouvertement à  l'islam."Les jeunes juifs qui portent la kippa la portent de moins en moins parce qu'ils se font castagner par des musulmans qui règlent le conflit israélo-palestinien en France".

 

Réactions politiques 
 

"Tout ce qui déchire, oppose, divise est maladroit et donc nous devons appliquer les règles, les seules règles que nous connaissons c'est les règles de la République et de la laïcité" 

(François Hollande Drancy Vendredi 21 septembre)
 

Ce contenu n'est plus disponible

"Marine Le Pen est la première des intégristes"

(Vincent Peillon Drancy vendredi 21 septembre)



Les juifs de France "peuvent porter avec fierté leur kippa!"

(Manuel Valls grande synagogue de Paris dimanche 23 septembre)


 


Réactions des éditorialistes
 

"La cascade de réactions politiques et médiatiques a, au final, ravi le FN" 

(Abel Mestre envoyé spécial du Monde à la Baule)


"Ce sont bien les journalistes du "Monde" qui amènent Marine Le Pen (prise en flagrant délit de pleine improvisation d'ailleurs) sur le terrain de la kippa, et qui, une fois la réponse obtenue, en restent là sur la question du port de signes religieux ostentatoires dans "l'espace public".

Et le lecteur de bonne foi de s'interroger : pourquoi ne pas lui avoir posé la même question sur le port de signes ostentatoires liés à la religion chrétienne ? Pourquoi ? Et la croix ? Et la soutane ? Et les cornettes ? Pourquoi seulement évoquer les signes religieux portés par des croyants musulmans et juifs ?"


(Bruno Roger Petit chroniqueur poiitique dans le Plus du Nouvel Observateur)


"il s'agit d'une provocation calculée. Entre le débat à gauche sur le traité européen et le duel Copé-Fillon à l'UMP, le FN a du mal à se faire entendre. La sortie de Marine Le Pen vise à attiser l'inquiétude après les violences récentes dans le monde arabe et les manifestations contre les caricatures de Mahomet. C'est autant un calcul politicien que l'expression d'une idéologie."

(Hervé Gattegno rédacteur en chef du Point sur RMC)

La présidente du Front National à son arrivée à la Baule samedi. / © AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD
La présidente du Front National à son arrivée à la Baule samedi. / © AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD

"L'équilibre de la loi de 1905 est rompu. Il faut y répondre par la fermeté et le rappel intransigeant de nos principes" "Les fondamentalistes revendiquent ? Eh bien, la République a aussi le droit d'être revendicatrice, et également à l'égard de ceux qu'elle a accueillis"

(Marine Le Pen discours de clôture université d'été du Fn à la Baule).


Après avoir crée la polèmique et occupée la scène médiatique pendant tout le week-end suite à son entretien au journal le Monde, Marine Le Pen est revenue sur le fondement de sa pensée. Du coup le reste de son discours largement à charge contre François Hollande est passé ce matin à la trappe des commentateurs, rien ou preque sur son haraut sur la "normalité présidentielle" : "La France mérite autre chose que votre bien triste normalité. Nous n'en voulons pas, de votre normalité, nous voulons une indépendance supérieure, un courage hors du commun, une vision extraordinaire...".

 réaction

"La laïcité n'impose pas la clandestinité des fois religieuses, mais la neutralité de l'État par rapport aux religions. C'est le contraire de ce que défend Marine Le Pen ! Il va de soi que les "intégristes" qu'elle veut expulser ne sont pas ceux de l'Opus Dei et que son interdiction des signes religieux vise essentiellement l'islam"

(Hervé Gattegno rédacteur en chef du Point sur RMC)


Sur le même sujet

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Les + Lus