Jean-Marc Ayrault se défend d'avoir traité Depardieu de "minable"

Retour sur la polémique Depardieu qui secoue le monde politique mais aussi artistique depuis que le comédien a annoncé son départ pour la Belgique le 9 décembre.

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est défendu lundi d'avoir traité Gérard Depardieu de "minable", assurant que le qualificatif visait davantage le comportement de l'exilé fiscal. Le Premier ministre s'exprimait devant la presse en marge d'un déplacement à Clermont-Ferrand.
"Je n'ai pas traité de minable M. Depardieu", a-t-il dit, "j'ai dit que ça avait un côté minable effectivement" d'établir sa résidence en Belgique pour payer moins d'impôts. "J'en appelle à l'esprit de patriotisme, il est bien utile dans ces périodes où parfois les valeurs se perdent de revenir à l'essentiel", a-t-il ajouté. (source AFP)

Tout démarre gentiment la semaine passée

Le 10 décembre, Bertrand Delanoë, maire PS de Paris, se désole du départ de Depardieu : C'est "triste, parce que c'est un grand acteur (...), il a une générosité, et là il ne le montre pas et je le regrette beaucoup."
Du côté de la droite, "Je trouve ça tellement dommage. On avait Astérix et Obélix. Astérix (l'acteur Christian Clavier,ndlr) est parti à Londres, Obélix part à Bruxelles...", réagit Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP).

Mercredi, le clash

Le mercredi 12, Jean-Marc Ayrault, le premier Ministre est amené à réagir sur le sujet au micro de Télématin dans les Quatre Vérités, il juge le départ de Depardieu "minable".
##fr3r_https_disabled##


Gérard Depardieu annonce qu'il rend son passeport

Jeudi, s'estimant "injurié", Gérard Depardieu adresse un courrier à Jean-Marc Ayrault,  annonçant qu'il "rend (son) passeport" français. Sa lettre est publiée par nos confrères du Journal du Dimanche.

La classe politique s'agite

La classe politique ne manque alors pas de réagir sur le départ de Depardieu. Pour Michel Sapin, le ministre socialiste du Travail, l'attitude de Depardieu atteste d'"une forme de déchéance personnelle".
"Au-delà de la personnalité, au-delà du talent, c'est une forme de déchéance personnelle que je trouve dommageable. Je ne dis pas déchéance pour la personne, je dis que c'est une attitude pas à la hauteur de l'acteur",
déclare-t-il lors du Grand rendez-vous Europe 1/iTélé/Le Parisien . 

La ministre PS de la Culture, Aurélie Filippetti, se dit, pour sa part,  "tout à fait scandalisée" par la décision de Gérard Depardieu de rendre son passeport français après les critiques sur son exil fiscal en Belgique.
"La citoyenneté française c'est un honneur, ce sont des droits et des devoir aussi, parmi lesquels le fait de pouvoir payer l'impôt. Payer l'impôt dans son pays, participer à l'effort national face à à la crise économique, c'est un acte de patriotisme", dit-elle.
Elle déclare même au micro de RTL : "Gérard Depardieu aurait mieux fait d'en rester au cinéma muet"

"On ne choisit pas son passeport en fonction de sa feuille d'impôt", commente le Premier secrétaire du Parti Socialiste Harlem Désir.

Pour Patrick Devedjian, réélu dimanche député UMP des Hauts-de-Seine, sur Europe 1 : "Les fondements de l'UE, c'est la libre circulation des personnes, des entreprises, des marchandises et des capitaux. Il y a hélas beaucoup de gens et de capitaux qui quittent la France: 25 impôts créés ou augmentés en six mois, c'est-à-dire un assommoir fiscal".

Pour Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République: "Si les réactions ont été si dures après l'annonce de son exil fiscal, c'est que beaucoup de Français ont le sentiment d'avoir été trahis par un homme qu'ils admiraient. Cet épisode révèle quelque chose de très profond: une fracture nationale qui ronge la société française depuis trop longtemps. L'acteur de Cyrano de Bergerac incarne les élites françaises. Alors que ces élites devraient être le fer de lance de notre cohésion nationale, elles ont renoncé à servir leur pays. M. Depardieu est le symbole de cette fracture nationale."

Un lynchage honteux selon Claude Lelouch

Les politiques ne sont pas les seuls à réagir. Interrogé lundi 17 décembre, le réalisateur Claude Lelouch "trouve ce lynchage honteux". Toutefois, le réalisateur estime que le départ de l'acteur "peut être considéré comme une insulte à la misère". "Je voudrais dire à Gérard qu'il a de la chance de payer des impôts, ça veut dire qu'il a du succès et que ses affaires marchent bien. Je rêve de payer toute ma vie beaucoup d'impôts".

Jean-Pierre Mocky : "Y'a plein de gens bourrés de pognon et qui sont bons, alors moi j'ai pas d'argent ça me concerne peu mais moi si j'avais beaucoup d'argent, je ferais peut-être pareil."
Le comédien Djamel  Debbouze, sur le plateau du 13 Heures de France 2 : "C'est Obélix, faut pas énerver Obélix. C'est vrai, il est toujours un peu excessif, il est libre, il a toujours fait tout ce qu'il a voulu. Evidemment, moi je partage pas tout avec Gérad Depardieu mais je suis d'accord avec sa liberté".

Sur le web

Une page Facebook "Soutien à Depardieu" a été lancée. Elle a déjà la soutien de 30197 fans.

Et le patrimoine français de Depardieu ?

Le 13 décembre, le Parisien révèle que Depardieu met en vente son hôtel particulier parisien. situé rue du Cherche-Midi (VIe arrondissement), en plein coeur du réputé quartier de Saint-Germain-des-Prés, très prisé par les artistes."Propriété de 1.800 m2 habitables comprenant l'hôtel de Chambon construit au XIXe siècle, inscrit aux Monuments historiques", indique l'annonce visible sur le site internet de Daniel Féau (en charge de la vente) qui comprend de nombreuses photos. (source AFP)
Le prix de vente n'est pas indiqué mais le Parisien mentionne une somme aux environs de 50 millions d'euros. 

Selon une info France Bleu Languedoc Roussillon, relayée par France 3 Langueodc Roussillon, l'acteur a aussi vendu ses vignes d'Aniane dans l'Hérault. D'après nos confrères , le maire de la commune co-propriétaire était lassé d'exploiter seul 3 hectares.

Et selon nos informations, Gérad Depardieu conserve ses vignes à Tigné dans le Maine-et-Loire. S'il se lasse de la Belgique, il aura toujours la possibilité de revenir profiter de la douceur angevine.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité