• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Grand Port Maritime de Nantes et Saint-Nazaire : le grand plongeon du trafic de gaz

Le trafic du gaz naturel liquéfié à baissé de 40% en 2012 pour le Grand Port Maritime de Nantes et Saint-Nazaire / © Franck Perry / AFP
Le trafic du gaz naturel liquéfié à baissé de 40% en 2012 pour le Grand Port Maritime de Nantes et Saint-Nazaire / © Franck Perry / AFP

La chute de plus de 40% du trafic de gaz naturel liquéfié (GNL) fait baisser les résultats du port de Nantes-Saint-Nazaire qui affiche en 2012 une baisse de 2,7% de son trafic et repasse sous la barre des 30 millions de tonnes à 29,8 Mt

Par Christophe Turgis

Dans un port dont le trafic repose à 70% sur les énergies fossiles, une telle chute, engendrée par l'augmentation de la demande de gaz des pays d'Asie du fait de leur croissance économique et de la catastrophe de Fukushima, n'a pas été compensée
par les autres trafics.
Du côté des marchandises non énergétiques, le tonnage de céréales en transit a lui aussi fortement chuté de 42,5% à 905.000 tonnes.

A l'inverse, le trafic de charbon a progressé de 20,4% (2,19 Mt), le pétrole brut de 7,7% (9 Mt) et les produits raffinés de 8,4% (6,8 Mt), compensant en partie la chute du gaz à 2,18 Mt.
"Pour la suite nous tablons sur la stabilité, mais 2013 ne sera pas simple", a reconnu mardi le président du directoire du Port Jean-Pierre Chalus. "J'espère qu'on verra le bout du tunnel en fin d'année", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus