2 ans après sa disparition, le passé numérique de Xavier Dupont de Ligonnès continue de parler

Publié le Mis à jour le
Écrit par Xavier Collombier avec Yves Lebaratoux à Nice et AFP

Xavier Dupont de Ligonnès a été vu pour la dernière fois le 15  avril 2011 à Roquebrune-sur-Argens dans le Var. Depuis aucune nouvelle... 

Si la police poursuit ses recherches, internet, avec cette affaire Dupont de Ligonnès, est devenu un nouveau champ d'investigation criminelle.

Le rappel des faits

Les vérités de Christophe

“C’est l’histoire d’un jeune homme qui, dimanche 24 avril, apprend le meurtre de la famille Ligonnès. Le fait divers le fascine. Sur Google, il cherche des infos." explique Télérama dans son portrait du cyber enquêteur qui se fait appeler "christophe la vérité". Le fin limier est le premier à retrouver des traces de la famille sur des forums web. Ainsi, sur Doctissimo et sous pseudonyme, l'épouse de Xavier Dupont de Ligonnès expliquait ses problèmes conjugaux et sexuels. Christophe est également le premier à pister de Ligonnès sur un forum catholique où il avouait ses tendances mystico-sacrificielles. 

Christophe crée une page Facebook “Xavier Dupont de Ligonnès: Enquête et Débat" pour partager avec d'autre détectives amateurs ses trouvailles. Comme l'explique, Emmanuelle Anizon de Télérama "police et médias découvrent, stupéfaits, qu’ils ont été grillés par des amateurs. Doublés, pour la première fois de leur histoire, par une enquête collaborative de citoyens".© France3 Côte d'Azur"Christophe La Vérité" continue à fédérer sur sa page facebook une part importante des "passionnés" de l'affaire. "Il y a des internautes qui commencent à douter (de la culpabilité de Xavier, ndlr), Christine a fait son petit travail de propagande, de communication, ça a marché", regrette-t-il.
L'intime conviction de Christophe La Vérité est aussi celle du suicide de XDDL.
"Un suicide très masqué, de sorte qu'on ne le retrouve pas. Il laisse toute la France en haleine, il nous a tous eus".

Les contre vérités de la soeur de Dupont de Ligonnès

Sur internet également, Christine une des soeurs de Xavier Dupont de Ligonnès distille ses convictions, souvent désavouée par les faits.  Christine, élevée comme lui par une mère qui affirme recevoir des messages de Dieu, exploite de son côté le manque d'avancée de l'enquête pour diffuser sa négation totale des faits.
Elle se réfugie derrière la dernière lettre de son frère qui affirmait que sa famille et lui-même allaient faire l'objet d'un programme de protection des témoins des services secrets américains, et de ce fait, disparaître pour longtemps.
Aux écoles de ses enfants, il écrira dans le même temps qu'ils déménageaient pour l'Australie pour cause de mutation professionnelle.


L'avis du procureur

Selon l'actuelle procureure de Nantes, Brigitte Lamy, le déni des faits par la soeur du principal suspect, est peu crédible.
"Les recherches ADN ont été faites sur les corps, on a bien établi que c'était les corps de la famille: bon, à partir du moment où elle dit que ce n'était pas les corps de la famille, on voit tout de suite à qui on a affaire et le peu de
crédibilité de ses assertions"
, martèle la procureure.
Comme son prédécesseur, outre qu'elle ne remet pas en cause le statut de principal suspect de "XDDL" ainsi que l'ont surnommé les familiers de l'enquête, Brigitte Lamy pense aussi qu'il s'est sans doute suicidé. "Oui c'est une conviction mais on en sera sûrs le jour où on découvrira son corps...", souligne-t-elle.
Les issues possibles d'une telle enquête à terme sont, soit un non lieu "mais il faudrait qu'on soit sûrs de la mort du principal suspect et qu'on n'ait pas d'éléments contre d'autres personnes", soit, encore plus  hypothétiquement, un procès "par défaut" de Xavier Dupont de Ligonnès.
"Il y a des investigations en Allemagne pour retrouver Claudia, (une ancienne maitresse de XDDL, ndlr), de nouvelles fouilles sont prévues dans le sud-est de la France", ajoute la procureure.
"Regardez le dossier Gregory, plus de 25 ans... J'espère qu'on en sera quittes avant", conclut-elle.