• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

“Tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes!” Ayrault confirme l'attaque d'Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg en compagnie de Jean-Marc Ayrault et Pierre Moscovici à bord du Preziosa lors d'une précédente visite le 21 janvier 2013 / © Frank Perry / AFP
Arnaud Montebourg en compagnie de Jean-Marc Ayrault et Pierre Moscovici à bord du Preziosa lors d'une précédente visite le 21 janvier 2013 / © Frank Perry / AFP

Dans une interview ce matin au Journal du dimanche, le Premier ministre confirme les attaques du ministre du redressement productif proférées lors de la crise de Florange.

Par Xavier Collombier (Twitter @xawa)

Propos confirmés

Le Premier ministre dans une interview accordé au Journal du dimanche confirme du bout des lèvres les propos prêtés à son ministre du redressement productif lors de la crise autour de la possible nationalisation du site de Florange d'ArcelorMittal. "Ce qui compte pour moi, c'est l'action de mon gouvernement pour le redressement du pays, sous l'autorité du chef de l'Etat" précise Jean-Marc Ayrault. "Quand on demande des efforts aux Français, on doit avoir un comportement exemplaire" le Premier ministre est convaincu que ses ministres "travaillent d'arrache-pied au service de l'intérêt général". 

"On va tous finir en string panthère dans les jardins de l'Elysée"

Dans un livre, sorti cette semaine, sur les coulisses de l'affaire Mittal, publié par les journalistes Valérie Astruc et Elsa Freyssenet sous le titre "Florange, la tragédie de la gauche", ont été publiés les échanges tendus entre Arnaud Montebourg et Jean-Marc Ayrault.
Le 28 novembre en pleine réunion ministérielle le ministre du redressement productif se lance : "Si on continue comme ça, on va tous finir en string panthère dans les jardins de l'Elysée, tous!" réponse de Ayrault : "Oui, et ce sera la prochaine Une de magazine!" Montebourg : ""Sauf que c'est toi qui seras sur la photo".
Ce contenu n'est plus disponible
Quelques jours plus tard, le Premier ministre désavoue Arnaud Montebourg sur le plateau du 20 heures de TFI quant à une nationalisation du site de Florange. Montebourg menace de démissionner. Toujours dans le livre de Valérie Astruc et Elsa Freyssenet, il aurait dit au téléphone : "Comment t'as pu me faire ça? De quoi j'ai l'air après ce que tu as dit devant les Français alors que je me démène! (...)T'envoies l'aviation mitrailler tes troupes, c'est ça? Et après ça, tu fais chier la terre entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont tout le monde se fout! Tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes!" ​Ayrault lui aurait répondu : "Tu ne m'impressionnes pas du tout".

Réactions sur Twitter

En ce dimanche de Pâques, le petit "oui"  de JM Ayrault confirmant les tensions et les propos d'Arnaud Montebourg ne font pas bondir le web. 





Pas touche à l'âge légal de départ à la retraite

Le Premier ministre dans son interview au Journal du dimanche, contredit le président de la République qui dans son entretien à David Pujadas sur France 2 parlait d'un allongement des cotisations retraites. "Nous ne toucherons pas à l'âge légal, indique le Premier ministre. Cette réforme traitera la pénibilité au travail, la complexité des régimes et résoudra les inégalités. Au final, nous paierons les retraites, nous préserverons les plus petites retraites et nous pérenniserons les régimes de retraite pour les générations à venir".

Sur le même sujet

Nantes : le point sur les travaux à la Basilique Saint-Donatien après l'incendie en 2015

Les + Lus