• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Pourquoi Saint-Jean-de-Boiseau ne veut pas d'un crématorium

Ce contenu n'est plus disponible

Un collectif dans cette commune du sud de Nantes, se mobilise contre la construction d'un crématorium et d'un centre funéraire.

Par Rédaction web

Le reportage de José Guedes, Luc Prisset et S Boismain

Pourquoi un deuxième crématorium pour l'agglomération nantaise ?

  • Le taux de crémation va atteindre les 50 % d'ici 15 ans.
  • "Nous avons voulu également adosser ce nouveau crématorium à un cimetière communautaire qui sera également aménagé ", précise Fabrice Roussel, de Nantes Métropole.
  • Il n'existe qu'un seul crématorium au nord de Nantes.
  • Les opposants réclament son installation dans une zone d'activité près du centre funéraire.
  • L'enquête d'utilité publique est maintenant close, la construction est programmée pour 2017.

Ce que reproche les opposants au projet

  • la concertation avec les riverains n'aurait pas eu lieu, selon une pétition disponible en ligne.
  • La crémation "produit toutes sortes de rejets qui, même retraités, ne disparaissent pas de l’environnement : du plomb, du mercure".
  • La circulation et le stationnement seraient perturbés dans la commune.
  • La nature de cette activité va réduire la valeur de l'immobilier aux alentours.


Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus