De Nantes à Tombouctou, l'itinéraire de Gilles le Guen, le djihadiste breton

Gilles le Guen dans une vidéo de propagande d'AQMI menaçant la France de représailles en cas d'intervention au Mali. / © HO / SAHARA MEDIA / AFP
Gilles le Guen dans une vidéo de propagande d'AQMI menaçant la France de représailles en cas d'intervention au Mali. / © HO / SAHARA MEDIA / AFP

Les quelques éléments connus dans l'itinéraire de Gilles le Guen, le français d'Al Qaida au Maghreb islamiste arrêté hier au Mali.

Par Xavier Collombier

  • L'armée française l'avait localisé depuis de nombreuses semaines après sa fuite à Tombouctou au début de l'intervention Serval.
  • Gilles le Guen se présentait comme un ancien officier de la marine marchande, originaire de Loire-Atlantique. Avant de rejoindre les rangs d'Al Qaïda, il a travaillé pour Médecins sans frontières en Ethiopie. Pour RTL, il était "le djihadiste  français le plus recherché". Il a été livré par les autorités maliennes aux militaires français. 
  • Jean-Yves Le Drian confirme ce matin sur Europe 1, l'arrestation au Mali de Gilles le Guen.


  • Il est surtout connu pour ses interventions médiatiques. La chaîne d'info du Qatar Al Jazeera avait fait de celui qui se faisait appeler Abdel Jelil, le principal sujet d'un reportage . 
French AQIM member and former MSF aid worker Abdul Jalil attends Friday prayers in Timbuktu.
Al Jazeera (all right reserved)

  • Il fait une intervention au nom d'AQMI Al Qaida au Maghreb islamique reprise par "Sahara Média" et largement diffusé sur YouTube en octobre dernier. Il y met en garde la France contre une intervention militaire au Mali et menace de représailles.


  • Converti à l'islam en 1985, marié à une marocaine, père de 5 enfants le ligérien s'était exprimé en exclusivité pour l'Express . "Je suis le chemin tracé par Oussama ben Laden. J'ai suivi un entraînement militaire à Tombouctou, mais, en cas d'attaque, je me dois avant tout de protéger ma famille."
  • Al Qaîda aurait eu des doutes sur l'histoire du djihadiste breton. Serait-il en fait un espion français ? Dans un document relatant son interrogatoire par l'organisation terroriste que s'est procuré le site Slate, on apprend que  "Le Guen parle tout le temps d'un sujet sensible pour les djihadistes. Il me demandait toujours où se trouvaient les otages [européens] et ce que nous voulions faire après les offensives des ennemis".
  • Les islamistes s'interrogent également, dans ce document, sur sa état psychique .

Un profil contradictoire

Pour le spécialiste de l'islamisme radical Mathieu Guidère, la dérive de Gilles Le Guen est avant tout individuelle. Le professeur d'Université est interrogé par nos confrères de la Rédaction Nationale de France 3 .
Ce contenu n'est plus disponible

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus