Solidex : solidaires 4 jeunes nazairiens en Italie en attendant Istanbul

À nous l'Europe en Solex. / © Solidex
À nous l'Europe en Solex. / © Solidex

Nous suivons chaque semaine le périple de 4 nazairiens partis en Solex à travers l'Europe, destination finale Istanbul.

Par Les Solidex

Voila presque une semaine que nous sommes partis. Après 2 jours extras à Beaune en compagnie de Baptiste et Elise au domaine Guyot à découvrir leurs vignes, les aider et parler solex, nous devons prendre la route direction la Suisse.
Jusque là, tout va bien, mais après 500m, le solex d'Amandine décide de ne plus avancer... peut-être se sentait-il trop bien au milieu de vignes de Bourgogne ?! Alors c'est parti pour un après midi et une soirée à essayer de trouver les raisons de la panne, mais en vain... C'est déçus et avec une baisse de moral que nous nous retrouvons à rester une nuit de plus à Beaune, même si l'ancienne génération du vignoble nous prépare un apéritif et nous régale de ses anecdotes !
Sur la route / © Solidex
Sur la route / © Solidex

Le lendemain aux aurores, nous montons le moteur de secours, et c'est parti pour tenter de rattraper notre retard ! Nous avalons les kilomètres à vue d'œil et les montagnes apparaissent dans le paysage. Les premières montées nous mettent en jambe pour les futurs cols du Jura et nous trouvons où dormir à la tombée de la nuit à St Laurent en Grandvaux. Fred, Virginie et leurs enfants Gaspard et Arthur nous accueillent gentiment dans leur jardin, nous offrent une douche chaude et un petit déjeuner royal qui font chaud au coeur ! Deux heures de mécanique en compagnie des enfants au petit matin et nous voilà repartis !
La route est droite. / © Solidex
La route est droite. / © Solidex

Avec le ventre bien rempli et de nouveaux souvenirs, nous sommes prêts à gravir les deux cols qui nous attendent ! Nous passons notre première frontière à 1240 m sous le soleil avant d'entamer une longue descente en ayant pour magnifique paysage d'arrière le « lac Clément »... Nous découvrons la beauté des paysages Suisse, le calme qui se dégage de cette immense étendue d'eau bordée de montagnes...
Les kilomètres défilent le long du lac, Lausanne et les stations balnéaires, quand nous arrivons tard dans la journée à Villeneuve pour se reposer. Après une courte nuit, nous repartons motivés pour une nouvelle journée sur nos montures ! Les champs d'abricots défilent, et la chaleur nous ralenti, les solex n'étant pas très adeptes de ce temps estival. Lentement mais sûrement nous arrivons finalement à la frontière à Brig, heureux de pouvoir entamer un nouveau pays le lendemain matin.
En Italie. / © Solidex
En Italie. / © Solidex

La nuit fut cependant agitée puisque la méteo avait décidé de faire des siennes et de nous arroser sur les coups de minuit ! Nous nous réfugions dans une cabane de jardin collectif, où nous entassons nos affaires et où nous dormons en équilibre entre un banc et la montagne de sacs !  Quatre heures de sommeil plus tard, nous allons à la gare pour attraper un train qui nous fait passer la frontière et nous évite un col à 2005m que nos solexs auraient eu du mal à gravir, malgré toute leur bonne volonté !

La pente est longue. / © Solidex
La pente est longue. / © Solidex


Nous sommes donc en Italie et dès notre arrivée nous faisons la connaissance de Lucciano, un italien ayant une mère française, et qui nous donne de précieux conseils pour la suite. Nous passons une matinée repos/remise à niveau des solexs pour oublier la nuit difficile et se remonter le moral autour de viennoiseries. Nous repartons sur les coups de 13h en direction de la région des grands lacs. Le contraste avec la Suisse est évident dans les paysages qui défilent. Les maisons prennent des couleurs chaudes, sont bordées d'arcades et de colonnades, les églises sont mises en valeur aux sommets des collines.
Nous atteignons rapidement le Lac Majeur où nous prenons un bateau de Verbania à Laveno. Quel plaisir de prendre l'air sur le pont et d'admirer plus calmement ce magnifique paysage qui s'offre à nous ! Nous reprenons la route pour avancer un maximum et toujours rattraper notre retard. Après un petit détour dû à une mauvaise lecture de carte, nous passons le lac de Varese et réalisons que la circulation italienne est très dense et peu agréable pour nous. Peu importe, nous avançons et décidons de chercher un endroit pour passer la nuit. Entre chemins tortueux et pentus, nous avons pour chance de croiser un couple de motards qui nous proposent leur jardin. Notre joie s'estompe vite quand le guidon de Clement se casse en deux au niveau du frein arrière ! Décidement nous accumulons les ennuis incroyables... Malgré tout, nous plantons la tente, le moral en baisse et en nous demandons ce qui peut encore nous arriver ! Après un réveil un peu difficile et quelques kilomètres de galère, nous trouvons un carrossier à la Carrozzeria Pozzi Gianmario qui nous répare le guidon... gratuitement ! Gracie Mile Italia ! Nous revoilà partis pour de nouvelles aventures !!!!! Le rêve est toujours permis !
L'aventure. / © Solidex
L'aventure. / © Solidex

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus