Saint-Nazaire : les chantiers STX doivent imaginer une nouvelle stratégie pour envisager la construction des cinq navires fluviaux Viking

Selon nos confrères Mer et Marine la commande auprès de STX de cinq navires fluviaux oblige les chantiers de Saint-Nazaire à revoir leur copie. La raison est simple : la construction du paquebot géant A34 débutant en septembre, il n'y a plus de places pour les navires fluviaux...

 Les navires fluviaux de Viking Longship de Neptun Werft
Les navires fluviaux de Viking Longship de Neptun Werft © NEPTUN WERFT
Dans un article très instructif, Vincent Groizeleau rédacteur en chef du magazine Mer et Marine pose la problématique à laquelle devra faire face la direction de STX pour honorer la commande de cinq navires fluviaux destinés à Viking River Cruises.

Un manque de place évident

La construction de l'A34, troisième unité du type Oasis of the Seas, dont la livraison est prévue au printemps 2016, va mobiliser toute la place au sein des chantiers. Ce paquebot colossal qui deviendra le plus grand paquebot au monde va, de fait, constituer un extraordinaire challenge pour l’entreprise. Rappelons que le contrat avoisine le milliard d’euros et pourrait être assorti de la construction d’un sistership en 2018...
Difficile dans ce cas d'imaginer faire de la place pour les 5 coques des navires fluviaux d'une longueur de 135 mètres.

Construire les coques des navires fluviaux ailleurs ?

Pour ne pas perdre cette commande, STX envisage de "délocaliser" la fabrication des coques en Allemagne qui a l'habitude de produire ce type de paquebot en série. L'aménagement de ceux-ci pourrait alors être finalisé sur un des chantiers français de STX.

L'exploitation de ces navires, long de 135 mètres sur la Seine toujours pas validée...

Si le ministre des transports avait annoncé en juin une évolution de la réglementation afin de permettre la navigation sur Seine de ces navires fluviaux, rien n'est aujourd'hui acté en ce sens... 

Bref, beaucoup trop de questions restent à ce jour sans réponse.

Le reportage d'Anne Caruel

Vincent Groizeleau rédacteur en chef du magazine Mer et Marine de Joel Cadoret, le délégué CGT STX à Saint-Nazaire apparaissent dans ce reportage.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes mer économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter