• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Pourquoi nous irons tous voir Jobs le biopic sur Steve Jobs mercredi

Quelques bonnes raisons d'aller voir Ashton Kutcher en Steve Jobs sur les écrans mercredi.

Par Xavier Collombier

Les critiques sont bluffés par le jeu d'Ashton Kutcher

Les critiques ne sont pas tendre avec le film. La facture classique du film, de la création d'Apple, en passant par l'éviction de Steeve Jobs jusqu'à son retour triomphant a plutôt déçu les fans de la biographie fleuve de Jobs par Walter Isaacson.  Une biographie, en pleine adaptation par ailleurs pour Sony Pictures par Aaron Sorkin, le scénariste oscarisé de The Social Network. Bref, les critiques n'auraient rien appris en voyant Jobs, le film.
"Si vous avez lu la biographie du grand patron d'Apple ou visionné de nombreux documentaires, vous ne serez pas rassasiés" nous prévient Stéphanie Vallet dans le Presse de Montréal. Par contre du côté de l'interprétation, tous sont bluffés par Ashton Kutcher. " Non seulement sa ressemblance physique avec Jobs est frappante, mais il maîtrise bien les nuances entre l’enthousiasme et le flegmatisme qui caractérisent le personnage." explique par exemple Philippe Couture dans Sortir le site cinéma de Montréal.

"Il parvient, à travers son interprétation, à exprimer toute la complexité du personnage que Stren a choisi de présenter sans aucune complaisance: on découvre un homme exécrable, incapable de ressentir de l'empathie et prêt à sacrifier parents, femme et enfant pour son produit."


Conclut Stéphanie Vallet.
Ce contenu n'est plus disponible


Xavier Niel approuve

Le français qui a fait sa fortune dans le minitel rose puis dans l'internet et la téléphonie est resté baba après la projection. Ce que le patron de Free a aimé c'est  l'épopée de la première startup de l'histoire racontée dans les moindres détails dans Jobs.

L'occasion de revoir son Steve

À l'heure où le second écran est devenu le premier. C'est sur, ce biopic est l'occasion pour tous de revoir les prédictions du génial chef d'entreprise. Le film est une sorte de petite madeleine connectée, qui déjà à coup de promotion originale comme la diffusion des teasers et des bandes annonces sur Instagram nous a donné envie de relire Jobs dans le texte. Comme Benoît Raphael, le jour du départ du maître des geeks, sur son blog, on veut pouvoir citer -sans rien oublier- le discours de Standford....

Vous rappeler que vous allez mourir est le meilleur moyen d'éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. Vous êtes déjà nu. Il n'y a pas de raison de ne pas suivre votre coeur. Restez affamés, restez fous." 
 

Ce contenu n'est plus disponible

Pouvoir en faire enfin la critique avec un col roulé noir

Ce sera le plaisir du mercredi soir, comme tous les geeks américains qui depuis hier soir 16 août refond le film en col roulé et à la manière de sur Tumblr, Vine et Instagram.




Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus