• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Gilles Bourdouleix cité à comparaître pour “apologie de crime contre l'humanité”

Gilles Bourdouleix, en conseil municipal, le 18 novembre 2013 / © MaxPPP
Gilles Bourdouleix, en conseil municipal, le 18 novembre 2013 / © MaxPPP

"Comme quoi Hitler n'en a peut être pas tué assez, hein ", cette phrase c'est celle prononcé par le député maire de Cholet Gilles Bourdouleix le 21 juillet alors qu'il était venu constater l'installation de gens de voyage sur un terrain appartenant à sa commune.

Par Fabienne Béranger

Des propos relatés par nos confrères du Courrier de l'Ouest dès le 22 juillet et que Gilles Bourdouleix a ensuite niés.
Dès la parution de ces propos, une enquête, désormais close, a été ordonnée par le procureur de la République d'Angers, sur demande du ministre de l'Intérieur Manuel Valls.. 

Vendredi, Yves Gambert, le procureur, a donc fait délivrer à Gilles Bourdouleix une citation à comparaître devant le Tribunal Correctionnel d'Angers pour "apologie de crime contre l'humanité",  mais aussi "injure et diffamation" à la suite de la plainte déposée par le directeur du Courrier de l'Ouest et le journaliste qui était présent ce 21 juillet.

Gilles Bourdouleix comparaîtra le 23 janvier prochain devant le Tribunal Correctionnel d'Angers.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le point sur les travaux à la Basilique Saint-Donatien après l'incendie en 2015

Les + Lus