Coeur artificiel : l'un des trois centres français au CHU de Nantes

Ce contenu n'est plus disponible

L'hôpital Laënnec-Nord du CHU de Nantes  avec l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris et le Centre chirurgical Marie Lannelongue du Plessis-Robinson s'associent à la société Carmat pour l'implantation de coeurs artificiels. Rencontre avec le Professeur Daniel Duveau.

Par Christine Vilvoisin, Fred Grunchec, éditing XC

Nantes l'un des trois centres français 

  • Les équipes de ces centres ont commencé le processus de sélection des patients. Les patients implantés devront souffrir d'une insuffisance cardiaque terminale, avec un pronostic vital engagé et ne bénéficiant d'aucune alternative thérapeutique.
  • L'entreprise Carmat assure que son coeur artificiel pourrait sauver chaque année la vie de dizaines de milliers de patients tout en leur assurant une absence de risque de rejet et une qualité de vie sans précédent.
  • Plus de 100 000 patients en Europe et aux Etats-Unis pourraient profiter d'une telle greffe à terme.

Le reportage de rédaction nationale de France 3 sur la première implantation d'un coeur artificiel à l'hôpital Pompidou

Ce contenu n'est plus disponible
Une employée de la société Carmat avec un élément du coeur artificiel / © FRANCK FIFE / AFP
Une employée de la société Carmat avec un élément du coeur artificiel / © FRANCK FIFE / AFP

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus